Interview RFI : Monsieur l’ancien président, vous êtes la crise. Vous ne pouvez en profiter ! par Carly Dollin

2
682

Au cours de cette interview[1] d’adieu et d’enfant de cœur accordée à la RFI, l’ingénieur Moïse, arrogant comme lui seul face aux journalistes Haïtiens, récidive et enchaîne avec ses mensonges multicolores, ses impostures et ses manœuvres de diversions.

Jeudi 24 octobre 2019 ((rezonodwes.com))– Sa conscience assassinée, son cœur vide d’amour, sa tête foirée, il faut décidément une vive contre-force positive pour mettre hors d’état de nuire l’ingénieur à la Maison Blanche, détenteur des clés stratégiques du pays. L’ancien président imposteur et usurpateur, dans son factice costume de garant des institutions, est converti en un animal indomptable, dangereux et déraisonné. Les postes décisionnels et officiels et les positions prestigieuses du pays ne sont pas des héritages que nos ancêtres ont légués à Jovenel Moïse et consort pour banaliser la vie, amplifier la méfiance, le désespoir, la haine, la peur, l’insécurité, l’instabilité et l’injustice sur notre surface de 27 750 km carrés, jadis attrayante et enviable.

L’héritier du champion de la bêtise met en péril les vertus et les valeurs qui devaient pourtant constituer les bases de connexion entre les Haïtiens.  La communauté internationale, les pays amis d’Haïti, les forces vives du pays ne devraient pas laisser faire ce mauvais Moïse qui conduit le pays vers la discorde, le chaos et la confusion totale.

Les entreprises font banqueroute ;  elles réduisent leurs personnels et révisent à la baisse les maigres salaires des employés. L’école, les hôpitaux, les services publics, les institutions ne fonctionnent plus depuis des semaines. Aujourd’hui, les répercussions sociales et économiques sont énormes; elles seront encore plus lourdes de conséquences, avec beaucoup plus d’acuité, pour le prochain gouvernement de transition. A mesure que dure ce plaisir douloureux et que l’on patauge dans ces stratégies de procrastination, plus la vie perd de sa saveur. Les artères sont bloquées, les poumons sont asphyxiés, des commissariats incendiés, des prisonniers en fuite, la criminalité et la cruauté prennent du terrain, les gens meurent de faim ; le pays est dans la merde !

Quand est-ce que vous comprendrez alors qu’il est temps pour que ce faux libérateur soit doté de son bâton pèlerin pour aller gouverner sur les zombis, les lézards et les scorpions.

La faute au système, une vaine carte mensongère épuisée, pour alimenter la diversion et la tergiversation

Les questions de la journaliste, Amélie Baron, ont été pertinentes, certes ; mais pas les réactions. Corruption de connivence avec la firme Agitrans, obstruction à la justice, contrats illicites, massacre de dizaine d’habitants à La Salline, avec des implications officielles, l’indifférence et l’insensibilité du président sadique, crise économique avec des taux d’inflation et de change qui appauvrissent et déshumanisent  ; des sujets fâcheux soulevés lors de cette mise en boîte présidentielle. C’est bien dommage que, par respect pour sa « majesté » la présidence corrompue, la journaliste ne pouvait pas relancer, dans un tac au tac, suite aux réponses abracadabrantes, mensongères et incohérentes de l’ingénieur.

Sans même utiliser la Maïeutique Socratique de manière avisée, les incohérences, les impostures et les mensonges présidentiels ont été encore dévoilés au grand jour.

Monsieur l’ancien président, vous êtes l’artisan de ce déchirement et cette division généralisée du pays que vous avez évoqués. Oui, il y a un ras le bol, comme vous l’avez souligné. Et les desiderata populaires sont unanimes, le peuple réclame une et une seule chose « La démission de l’ingénieur à la Maison Blanche ». Par la suite, évidemment, ceux qui ont mangé le pois du Petrocaribe doivent penser aux « diapers » pour les purées à venir. Ce n’est pas la chasse aux sorcières, monsieur le président sorcier. C’est une question salutaire, une requête justifiée « Kote Kob PetroCaribe a ? ».

Votre ancien premier ministre, hypocrite du serment d’Hippocrate, a envoyé des signaux déloyaux et fait peur au système démocratique quand il déclare « Nous avons ce pouvoir pour 50 ans ». Vous n’inspirez pas confiance avec vos connivences conjugales et nuptiales avec Dermalog qui s’érige en un démagogue pour semer la pagaille dans la digitalisation du système électoral. Jomo, vous êtes un irritant aux reformes légales, techniques et technologiques du système. Vous ne faites pas partie de la solution ; vous êtes le problème.

A quelque chose, malheur est bon. Nous pouvons effectivement profiter de cette crise aiguë pour redorer le blason et recoudre le tissu social du pays. Cela peut être possible avec des hommes et des femmes compétents et intègres qui puissent inspirer confiance, assurer la sérénité, la sécurité et la stabilité pour attirer les investissements, promouvoir le tourisme et renforcer les institutions. Alors, citoyens dignes du terroir et de la diaspora, impliquez-vous ; engagez-vous pour les enfants, les jeunes, et les familles mille fois bafoués et oubliés dans les projets de société.

Carly Dollin
carlydollin@gmail.com


[1] http://www.rfi.fr/emission/20191023-haiti-president-moise-interview-bolivie-greve-morales-etats-unis-ukraine-zelensky

2 COMMENTS

  1. Ah, ces Tet Kalistes! Le clown Michel martelly avait fait une declaration similaire « Le tremblement de terre est une « Opportunite » pour reconstruire Haiti. » En guise de reconstruction, il a reuni son gang et s’est empare de la caisse de reconstructrion, et meme des prets pour la reconstruction (petro Caribe). Qu’ils sont comiques, ces clowns analphabetes qui dirigent de nos jours. ha ha ha ha ha. Que c’est drole.

  2. Ah, ces Tet Kalistes! Le clown Michel martelly avait fait une declaration similaire « Le tremblement de terre est une « Opportunite » pour reconstruire Haiti. » En guise de reconstruction, il a reuni son gang et s’est empare de la caisse de reconstructrion, et meme des prets pour la reconstruction (petro Caribe). Qu’ils sont comiques, ces clowns analphabetes qui dirigent de nos jours. ha ha ha ha ha. Que c’est drole.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.