Crise en Haïti : les écoles congréganistes fermées jusqu’à nouvel ordre et les Catholiques vont marcher mardi à Port-au-Prince et dans toutes les grandes villes du pays!

0
849

Marche des artistes, dimanche et marche des Catholiques, mardi, ainsi nous partons pour une 6ème semaine de « Pays-lock » alors que Jovenel Moise s’adonne, à travers des Délégations Départementales, à des distributions d’argent pour justifier que tout se fasse et passe avec et par la corruption, a appris Rezo Nòdwès, de sources concordantes.

« Il faut que quelque chose change ici – il faut que les « pauvres » de toute sorte se reprennent à espérer« . Jusqu’à ce qu’un dénouement heureux de la crise soit trouvé dans le meilleur délai, la Conférence des Religieux/ses Haïtiens (CRH) annonce que « les portes de ses institutions seront fermées« .

Pap gen lekòl lakay Chè Frè ak Chè Sè an kachèt ankò ou an sivil, tout pòt lekòl sa yo ap ret fèmen an Ayiti, se sa CRH deside.

Un haitien qui ne s’est pas encore rendu compte de l’état d’aggravation de la situation socio-politique et économique avec la présence de Jovenel Moise, accusé de corruption et d’incompétence, encore présent au Palais National, n’est pas prêt pour finir avec ce système colonial ayant retardé ce pays de tout chemin réel de développement.

Port-au-Prince, samedi 18 octobre 2019 ((rezonodwes.com))–Un autre acteur important de la société valant le pesant d’or, se met de la partie. Les religieux/religieuses haitiens qui se disent « issus du peuple et conscients/es de leur mission consacrée […] interpellent aujourd’hui la conscience de tous et de chacun, en particulier le président Jovenel Moise pour qu’il prenne acte de la gravité de l’heure et prenne en conséquence une décision sage pour Haïti« .

« En raison de l’insensibilité et de l’indifférence des différents acteurs face à l’avenir du pays » écrit la CRH, poursuivant que face à un « climat généralisé d’insécurité« , les religieux haitiens et haïtiennes déclarent être « dans l’obligation de garder les portes de leurs institutions fermées jusqu’à ce qu’un dénouement heureux de la crise soit trouvé dans le meilleur délai« .

Les religieux/ses catholiques qui ont, pendant plusieurs décennies, formé des générations d’hommes et de femmes haitiens/nes en leur dotant une très bonne formation morale, intellectuelle et professionnelle, se prononcent en faveur de la justice, de la vérité et de la réconciliation et ainsi que le retour à la normale des activités en Haïti.

Par ailleurs, la CRH, dans le souci de « solidariser avec les victimes de cette crise qui a déjà trop duré » décident de poser deux gestes symboliques « mais très significatifs« , soulignent les Religieux. « Un don de sang à la Croix-Rouge haïtienne » participe de leur support aux côtés des victimes de la crise et en second lieu, « en communion profonde et en solidarité avec le peuple souffrant« , les Religieux et Religieuses vont marcher dans les rues de Port-au-Prince et dans toutes les grandes villes de province, le 22 octobre prochain dès 9 h du matin.

« Il faut que quelque chose change ici – il faut que les « pauvres » de toute sorte se reprennent à espérer » mentionnent les haitiens qui ont fait leurs dévotions dans nos communautés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.