Haïti : des morts sans importance! par Vincent Hervouet de Europe1

2
429

par Vincent Hervouet

C’est comme si ce pays était abonné au malheur. Après l’esclavage, la révolution, l’occupation américaine, Duvalier, Aristide, le tremblement de terre, Haiti découvre le pire…

Jeudi 10 octobre 2019 ((rezonodwes.com)–Alors que Haïti est le théâtre de manifestations sanglantes depuis plusieurs semaines, le président Jovenel Moïse ne semble pas vouloir céder le pouvoir.

En Haïti, la crise s’aggrave. Elle a commencé au mois de mai et depuis le mois d’août, le pays est bloqué par les manifestants qui réclament la démission du président haïtien.

En Créole, on dit « pei loké ». Les barrages paralysent toute activité. Les écoliers n’ont pas fait leur rentrée et les magasins ouvrent quelques heures par semaine. Il y a pénurie de tout, surtout d’essence. Et sans générateur, il n’y a plus d’électricité, pas d’eau non plus. Conséquence, les malades meurent à la porte de l’hôpital. Le sud a faim.

C’est tout un pays au chômage qui est en grève. Des gens qui font un repas par jour se retrouvent à la diète.

Les manifestants ne font pas une révolte, ils croient à la révolution. Elle est lente et usante. Ils veulent la tête de Jovenel Moïse, un président mal élu et bien corrompu. Comme les autres, à peine plus.

D’habitude, Jovenel se cache. Il y a quinze jours, il est apparu à la télévision, mais à deux heures du matin. Il a appelé au dialogue. L’opposition a opposé une fin de non-recevoir.

Entre le fantôme et les furieux, on est chez les morts vivants. De temps en temps, la police ou des gangs tirent dans le tas. Une ONG a compté 17 morts et dix fois plus de blessés en septembre. Des morts sans importance.

Haïti se noie et le monde s’en fiche royalement. Les Haïtiens ne risquent pas de débarquer à Lampedusa. Ils n’ont pas d’argent comme à Hong-Kong. Ils ne sont même pas islamistes. Il n’y a aucune ligne de front idéologique, comme au Venezuela.

C’est comme si ce pays était abonné au malheur. Après l’esclavage, la révolution, l’occupation américaine, Duvalier, Aristide, le tremblement de terre, Haiti découvre le pire.

La mondialisation qui l’ignore. Et la France qui l’a oublié.

Vincent Hervouet
Europe1

2 COMMENTS

  1. « Jovenel Moïse, un président mal élu et bien corrompu. Comme les autres, à peine plus. »
    Oh, un petit 4 milliards de plus. Pas de quoi fouetter une chatte.
    Mais la question demeure: comment fait on, une fois pour toutes, pour ne plus avoir de « mal élu? »

  2. La 1ere chose est d’Eviter d’avoir des ORDURES au sein du CEP. Ensuite, il faut qu’il ait une autre Societe Civile en back up, plus en avant-garde. La societe civile actuelle (1986-2019) contribue aussi a’ l’edification du « Shithole. » L’initiative de la societe (ISC) de Rony Desroches est la partie visible de l’iceberg. Vous connaissez le role de la societe civile dans son ensemble dans l’avenement du messie mort-ne’ JB Aristide au pouvoir en 1990 et de sa participation dans l’occupation du pays, le 15 octobre 1994. La societe civile a pousse’ les « analfabet pa bet » a’ acclamer l’occupant pour le retour de la « democratie. » Un avadra avait satisfait tout simplement son Ego. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil, Jovenel Moise est en train de proceder de la meme maniere. Men bon DEMOKRASI nan tchouwa nou!

    Lors du massacre de la Scierie (11 fevrier 2004), la societe civile a fait arreter le presume’ assassin Jocelerme Privert. Cette meme societe civile restait bouche bee devant la mort suspecte dans un « accident de la circulation » de Me Hugues St Pierre qui etait en charge du dossier du presume’ assassin Privert . Un peu plus tard, Preval ne demandait pas mieux de nomner Privert senateur a’ travers son CEP croupion. On dirait la societe civile n’existait pas.

    A la suite de la lutte contre le mother fucker Martelly, le 14 fevrier 2016, Privert a ete elu par les deux chambres (yo di te gen kout Lajan pou se Privert ki pase, li se moun oligachi) pour assurer la Transition a’ la pleine satisfaction d’une certaine presse et de la societe civile. Loin de diriger autrement en vue de donner un autre signal sur sa personne, avec Patrick MORANE sous ses bras, Privert n’avait pas juge’ bon de sortir dans la voie de la mauvaise gouvernance. Li fe Rezolisyon Petro Caribe pa l et aucun rapport sur l’utilisation du fonds de la diaspora via les transferts et les appels telephoniques. Quelle Decheance!!!

    Vincent HERBOUET connait du bout des doigts la realite hatienne. Comme en 1986 ou avec leurs bulletins de vote en 1990, « les manifestants ne font pas une revolte, ils croient a’ la revolution. » C’est dommage pour eux, ils ne sont jamais meme en bonne compagnie. Comme a’ l’accoutummee, ils gaspillent en vain leur energie au profit d’autres ordures. Les « opposants » revendiquent le pouvoir par rapport au vide creer par Jovenel Moise. Bien sur, « il n’ya aucune ligne de front ideologique… » Vous avez dit, « changement de systeme, » « caravane du changement » ou « nouveau contrat social ». Du pareil au meme!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.