« La Russie a aidé Trump en 2016 », révèle une enquête réalisée par… des sénateurs républicains

1
432

Une rapport d’enquête menée par des républicains au Sénat a révélé mardi que « la Russie a réellement essayé d’aider le président Donald Trump lors des élections de 2016« , en contradiction avec les dénégations persistantes de la Maison-Blanche, rapporte le site MSN.com.

Washington, mercredi 9 octobre 2019 ((rezonodwes.com))–Le rapport d’enquête du Comité du renseignement du Sénat sur l’ingérence étrangère dans les élections américaines de 2016 indique qu’une campagne de manipulation de réseaux sociaux menée par Internet Research Agency (IRA), basée à Saint-Pétersbourg, représentait « un soutien ouvert du candidat préféré de la Russie aux élections présidentielles américaines« .

« Le comité sénatorial a constaté que l’IRA avait tenté d’influencer l’élection présidentielle américaine de 2016 en portant atteinte aux chances de succès d’Hillary Clinton et en soutenant Donald Trump, un choix allant dans la direction du Kremlin« , a-t-il indiqué.

Selon les sénateurs républicains, « les activités des réseaux sociaux de l’IRA étaient ouvertes et avaient presque invariablement soutenu la candidature de Trump« , a ajouté le comité.

Le comité, dirigé par le sénateur républicain Richard Burr, a publié son rapport à un moment où le président Trump continue d’insister sur le fait que cette histoire de l’ingérence russe est une « fausse nouvelle » [fake news] et qu’il existe « une maison de sorcellerie » à propos de l’ingérence de Moscou que les démocrates manipulent.

1 COMMENT

  1. Dans le monde entier, au cours des elections, tel ou tel dirigeant a souvent de la preference pour tel Candidat en fonction des interets de son pays et de ses interets personnels.

    Dans le cas de notre pays, ce n’est pas sans raison, au sein du core group, un Rene Preval etait le chouchou en lieu et place de l’historien Leslie F. Manigat. En 4 4 mois, ce dernier avait donne’ la preuve par quatre, il etait un Patriote, et non un geran lakou de l’oligarchie. Dans le cas de la candidate Mirlande Hyppolite Manigat, rien d’etonnant, l’idiot Michel J. Martelly avait la faveur de l’oligarchie et ses allie’s de la CI.

    Comme un specialiste de certaines questions internationales, dans le temps les responsables Sovietiques preferaient avoir les dirigeants du GOP comme leurs interlocuteurs… Les Sovietiques n’aimaient pas trop le verbiage, les tergiversations et les coups bas. Je ne sais pas si les dirigeants russes restent dans la tradition.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.