Haïti : Bodeau s’exprime sur la crise en « citoyen engagé »

2
621

Aux acteurs politiques, sociaux et culturels

par Gary Bodeau

Delmas, dimanche 6 octobre 2019 ((rezonodwes.com))– La crise actuelle que traverse le pays ne saurait laisser aucun citoyen indifférent. Cependant, annoncer ma renonciation aux principes démocratiques que j’ai longtemps soutenus serait me conformer au cycle infernal de désistement des politiques en temps de troubles qu’on doit péremptoirement changer.

En tant qu’acteur évoluant dans le système, j’ai longtemps préconisé son dépassement et manifesté mon souhait de voir émerger un nouveau cadre juridico-politique (changement de logiciel, changement de paradigme) pouvant engendrer la relance économique, la stabilité politique et l’équilibre social.

Haïti ne peut vivre et prendre place parmi les nations, si nous continuons avec les mêmes stratagèmes qui consistent à exclure des grandes décisions politiques ceux qui ont échoué. Si tel était le cas, aucun leader de l’opposition et/ou du secteur privé n’aurait, aujourd’hui, sa place dans les mouvements revendicatifs. Ils ont également failli à leur mission en tant qu’élites au même titre que les pouvoirs publics.

Cependant, leur échec qui est aussi le nôtre, peut aider à corriger, prévenir et réparer les erreurs susceptibles d’affecter l’équilibre de la nation. C’est pourquoi cette page sombre de l’histoire nationale doit rassembler toutes les forces vives de la nation, quelque soit leur appartenance et leur idéologie politique, autour d’un consensus pouvant aider le pays à trouver le chemin du progrès et de la stabilité.

Seul un dépassement des acteurs, en dépit de leurs divergences, peut aider les citoyens et citoyennes à regagner confiance dans le devenir du pays. La méthode qui consiste à avoir recours aux étrangers pour faciliter le dialogue entre haïtiens est aussi dépassé tout comme le système.

Une onde patriotique doit traverser les élites haïtiennes pour avoir des retombées bénéfiques sur chaque haïtien, chaque haïtienne. Les haïtiens et les haïtiennes doivent montrer qu’ils peuvent prendre en main leur destin en faisant les choses différemment sans s’entre-déchirer. Un signal fort doit être envoyé au monde entier pour marquer ce tournant de notre vie de peuple.

Nous ne sommes pas loin du chaos et du désordre généralisé. Reprenons nos esprits pendant qu’il est encore temps. Asseyons-nous sans arbitre et sans coach autour d’une table pour discuter de l’avenir d’Haïti dans le respect mutuel. Montrons à nos enfants, nos familles, nos amis, nos voisins, nos camarades, nos collègues [..] que la volonté de changer les choses animent nos divergences. Aussi pouvons-nous faire un front commun pour adresser les grands défis de préoccupations nationales.

Avec humilité, j’appelle à un compromis patriotique devant garantir l’avenir de nos enfants où aucun sujet ne sera tabou. Car nous sommes à un carrefour particulièrement difficile qui réclame des acteurs, modération et discernement, mais surtout une volonté inébranlable d’agir dans les intérêts supérieurs de la Nation. Les mandats de nos élus notamment ne pourront constituer d’obstacles à ce désir de refonder la Nation sur de nouvelles bases beaucoup plus solides.

Enfin, je vous promets dans un délai assez court une proposition de sortie de crise comportant des pistes de discussions que vous pouvez, sans préjugés, rejeter ou accepter. Vive Haïti ! -Fin-

Gary Bodeau
Citoyen engagé
Président de la chambre des députés!

2 COMMENTS

  1. Au cours du mois de septembre 2019, l’ancien député BOB MONDÉ (journal 4e de radio Kiskeya) avait du mal à comprendre comment Gary Bodeau pouvait prétendre dépenser plus de 52 millions de gourdes pour l’achat de l’eau et du café pour ses collègues. Tenez-vous bien, à ce moment, la chambre des députés était en vacances! Rien de nouveau sous le soleil, Paul Denis… François Anick Joseph…, JB Aristide…, René Préval et Évans Paul sont aussi des « citoyens engagés. » 33 ans plus tard, plus de 90% de la population ne savent pas à quel saint se vouer. Au nom du Docteur TUNEB DELPÉ et du camarade WEBER ADRIEN, nan mèd pou yo!

  2. $600,000 USD pour l’achat d’eau, de sandwiches et de cafe….ca n’etonne pas surtout quand les convives sont absents. Malgre les efforts du president de la chambre basse pour dire a haute voix qu’il a detourne $600,000 personne ne l’entend. Cette une population complice de la corruption car Bodeau devrait etre arrete pour vol des la decouverte de ce detournenent. Mais bon, is parait que la vie est tres chere dans ce pays.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.