Jamaïque – Corruption : un officiel accumule plus d’un million de dollars de frais de téléphone en un mois

0
621

Jamaïque : L’ancien patron de Petrojam accumule une facture de téléphone d’un million de dollars en un mois

Jeudi 19 septembre 2019 ((rezonodwes.com))– Un document obtenu par The Gleaner montre qu’en un mois, le directeur général de Petrojam, Floyd Grindley, mis au rebut, avait accumulé plus d’un million de dollars en frais de téléphonie cellulaire.

Selon des documents reçus par The Gleaner, en décembre 2016, la facture de téléphone de Grindley s’élevait à 1 .008 099,80 USD.

C’était plusieurs fois la facture de téléphone de Winston Watson, un ancien patron de Petrojam détaché auprès de la Petroleum Corporation of Jamaica en tant que directeur général du groupe.

Le même mois, Watson avait engagé 20 947,27 $ de frais de téléphonie cellulaire.

Grindley, qui est devenu le patron de Petrojam le 23 novembre 2016, a démissionné en juillet dernier, au plus fort du scandale d’une série de fautes commises à la raffinerie de pétrole appartenant à l’État jamaicain, notamment l’embauche de la responsable des ressources humaines, Yolande Ramharrack, sans les qualifications requises.

En réponse aux demandes de renseignements de Gleaner, Petrojam a fourni une déclaration cet après-midi dans laquelle il affirmait avoir recouvré une partie des frais de téléphone.

Toutefois, le porte-parole de la société n’a pas précisé quand la dépense avait été recouvrée, ni le montant réel.

« Des accusations dépassant le montant prescrit dans la circulaire du gouvernement japonais ont été recouvrées », a déclaré le porte-parole, citant la circulaire 8 du gouvernement jamaïcain.

Que dit la circulaire 8 ?

1. La Circulaire 8 indique que la limite mensuelle prédéfinie pour les officiels (comme Grindley) est de 40 000 $, ou 480 000 $ pour l’année.

2. Le plafond inclut les services relatifs à l’utilisation d’Internet, les frais de téléconférence ou les forfaits liés aux voyages à l’étranger.

3. Lorsque, en raison d’un voyage à l’étranger ou pour toute autre raison valable, le titulaire d’un téléphone portable financé par le gouvernement est tenu de dépasser la limite en vue de l’exercice effectif de ses fonctions, une autorisation préalable doit être demandée et accordée. comptable concerné ou par le conseil compétent.

PAIEMENT FINAL

Le porte-parole de Petrojam a déclaré que l’exercice de calcul du paiement final de l’ancien directeur général avait été supervisé et finalisé par l’auditeur interne du groupe.

Il a également déclaré que le conseil d’administration n’avait pas participé à l’exercice.

«L’examen des frais de téléphone comprenait la répartition du crédit applicable dans le plan téléphonique et une évaluation des frais d’itinérance encourus. Des accusations dépassant le montant prescrit dans la circulaire du gouvernement japonais ont été recouvrées », a déclaré le porte-parole dans son communiqué, sans toutefois donner de détails.

Petrojam n’a pas immédiatement répondu aux questions demandant des détails sur les paiements réels.

Source :The Gleaner

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.