Totalement illégale, la carte Dermalog approuvée malgré tout par la Banque Centrale

2
1063

Dimanche 15 septembre 2019 ((rezonodwes.com))– Peu de temps après avoir été reconduit, quoique provisoirement, à son poste de gouverneur de la Banque Centrale, Jean Baden Dubois, a renvoyé l’ascenseur au moins en plusieurs fois au président Jovenel Moïse.

La dernière en date est l’approbation sans réserve, par la Banque Centrale (BRH) de l’utilisation dans le système financier haïtien de la carte d’identité fabriquée par la firme Dermalog, alors que cette pièce d’identité n’est soutenue par aucune loi et est en contradiction flagrante avec les textes de loi en vigueur en Haïti.

Dans une correspondance datée du 10 septembre 2019, la Banque Centrale haïtienne a demandé à l’Association Professionnelle des Banques (APB) d’aviser les membres de ladite association qu’ils peuvent accepter la « carte Dermalog », déjà en circulation, comme une pièce d’identification officielle validée.

Les responsables de la Banque des Banques ont précisé avoir pris cette décision suite aux préoccupations exprimées par certains membres de l’Association Professionnelle des Banques quant à la présentation par des clients d’une carte d’identification récente différente de celle en circulation depuis des années.

Fabriquée à partir d’un contrat passé sans avis de la Cour Supérieure des Comptes et mise en place sous la férule de l’épouse du président Jovenel Moïse, la Carte Dermalog vient en plus changer le numéro d’identification nationale des Haïtiens alors que la loi prévoit que celui-ci devait être conservé toute la vie du détenteur.

Le nouveau numéro ne tient d’ailleurs pas compte, au mépris de la loi, des données obligatoires comme le sexe, la date et le lieu de naissance de la personne et l’ordre d’inscription au Registre National d’Identification, a dénoncé le sénateur Youri Latortue, président de la commission Ethique et anti-corruption.

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes assises et ordinateur portable


2 COMMENTS

  1. Un petit voyou à la tête du pays étend la voyoucratie dans toutes les institutions, c’est normal! Ce salaud de Jean Baden Dubois, directeur de merde (direktè bòkyè) défend son poste en bon voyou domestique de second ordre obéissant au voyou domestique en chef qu’est Jovenel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.