Université Laval : le CEIMH a présenté les résultats d’une étude sur les émissions de débat en Haïti

0
664

Le Centre d’études interdisciplinaires sur les médias haïtiens (CEIMH) a été lancé officiellement le 15 septembre 2018 à l’Université Laval avec l’organisation d’une grande conférence sur l’Attachement des Haïtiens dès la diaspora aux médias de leur pays d’origine

Samedi 14 septembre 2019 ((rezonodwes.com))– Le Centre d’études interdisciplinaires sur les médias haïtiens (CEIMH) a présenté les résultats d’une étude sur les émissions de débat radiophonique en Haïti au colloque international qui s’est déroulé à l’Université Laval du 9 au 11 septembre 2019 dernier, a informé Wisnique Panier Doctorant en communication publique (Université Laval), responsable du CEIMH.

Cette étude présentée à l’occasion du premier anniversaire de son lancement officiel a été réalisée autour du thème : « Médias, institutions et contrat de communication publique ».

Il s’agit d’une étude de cas portée sur les émissions Ranmase sur Radio Caraïbe FM et Moment Vérité sur Radio Signal FM, diffusées tous les samedis de 8 heures à 13 heures.

Cette étude qui a débutée en janvier 2019, porte sur des formes accidentelles ou inattendues de participation des membres de l’auditoire haïtien à des émissions de débat public radiophonique et des conflits dans la négociation de certaines clauses du contrat de communication publique qui relie les différents partenaires d’échange.

Ce travail de recherche examine, d’une part, des ruptures qui se produisent du fait de la dynamique interne du débat, c’est-à-dire, quand des acteurs refusent de respecter les règles. Et d’autre part, des perturbations d’origine externe, quand des participants non sollicités viennent déranger l’ordre de chose qui avait été établi avec les invités.

Les résultats de cette étude révèlent que les négociations entre les partenaires d’échange conduisent le plus souvent à des compromis et à des échecs ou des ruptures du contrat dans d’autres cas. Ils relèvent aussi que les participations non prévues aux émissions amènent de nouveaux acteurs, de nouvelles thématiques, de nouveaux rôles, de nouvelles tonalités qui influent sur le contrat de communication publique qui relie les interlocuteurs et changent la dynamique des débats.

À noter que le CEIMH est une institution apolitique et à but non lucratif qui a pour but de réaliser des activités de recherche scientifique et des évènements sur les médias haïtiens.

Les axes de recherche priorisés par le CEIMH sont entre autres : la mutation des pratiques journalistiques, l’attachement des Haïtiens de la diaspora aux médias de leur pays d’origine, la transformation du système médiatique haïtien, le modèle économique des médias haïtiens, l’histoire de la radiodiffusion en Haïti.

L’image contient peut-être : 10 personnes, dont Claude Joseph, personnes souriantes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.