La commission anti-corruption au Sénat « sollicite une session extraordinaire » après les dénonciations de pots-de-vin versés par le PM nommé Fritz Michel

0
167

Les démentis apportés vendredi par le PM nommé, Fritz William Michel, sur des présumés actes de corruption et des pots-de-vin de $500.000 versés avant la séance de ratification de sa politique de gouvernement, mercredi au Sénat, semble-t-il, n’auraient pas suffi pour rassurer l’opinion publique au point que la commission Ethique et Anti-Corruption au Sénat sollicite de Carl Murat Cantave, « une session extraordinaire pour analyser les dénonciations du sénateur Sorel Jacinthe« , un ancien allié du président Jovenel Moise, qui s’est passé depuis à l’opposition.

« les déclarations discordantes des 5 sénateurs en question n’ont pas rassuré l’opinion publique » sénateur Latortue.

Vendredi 13 septembre 2019 ((rezonodwes.com))–Après le scandale relatif à l’achat présumé de voix pour la ratification du nouveau gouvernement haïtien, avec à sa tête, Fritz William Michel, le sénateur de l’Artibonite, Youri Latortue, président de la commission anti-corruption du Sénat, a sollicité vendredi l’ouverture d’une enquête sur ces présumés « actes de corruption » graves, salissant davantage l’image dégradante du Parlement.

Latortue, dans sa correspondance au président du Sénat, Dr. Carl Murat Cantave, a demandé « la convocation d’une session extraordinaire pour analyser les allégations de son collègue Sorel Jacinthe, selon lesquelles plusieurs sénateurs auraient reçu environ 100 000 $ pour garantir un vote favorable au Premier ministre nommé Fritz William Michel« .

Le sénateur Sorel Jacinthe, ancien allié Tèt Kalé/PHTK, a révélé que « Cantave s’est rendu chez lui à trois reprises pour essayer d’acheter son vote en lui offrant de l’argent ($100.0000) pour voter en faveur du Premier ministre. » Toutefois la visite à domicile du médecin n’a jamais été démentie.

Selon le président de la Commission anti-Corruption du Sénat, Youri Latortue, ayant contribué à la mise à jour de la publication officielle du rapport Petro Caribe par la CSC/CA, « les déclarations discordantes des 5 sénateurs en question n’ont pas rassuré l’opinion publique« . Il a recommandé la mise en place d’une commission d’enquête sérieuse pour établir la véracité des faits afin de faire toute la lumière.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.