Italie : le nouveau gouvernement désormais opérationnel après un vote de confiance au Sénat

0
213

Le nouveau gouvernement italien dirigé par Giuseppe Conte, avec l’appui du Parti démocrate et du Mouvement 5 étoiles (M5S), a obtenu, mardi, la confiance du Sénat, qui compte 321 membres, ce qui signifie qu’il peut désormais prendre ses fonctions, au lendemain d’un vote dans le même sens de la Chambre Basse du Parlement

Jeudi 12 septembre 2019 ((rezonodwes.com))– Le nouveau gouvernement du Premier ministre Giuseppe Conte a remporté mardi un vote de confiance définitif au Sénat, avec 169 voix pour, 133 voix contre et 5 abstentions.

Lundi, M. Conte avait déjà remporté un premier vote de confiance auprès de la chambre basse du parlement avec une majorité encore plus importante (343 pour et 263 contre), grâce à un nombre plus confortable de députés favorables à son gouvernement.

La nouvelle équipe ministérielle de M. Conte, fondée sur une coalition entre le parti anti-système du Mouvement 5 étoiles (M5S) et le Parti démocrate (PD) de centre-gauche, a prêté serment le 5 septembre.

Après avoir remporté ces deux votes de confiance, le nouveau gouvernement de M. Conte devrait maintenant se concentrer sur la mise au point du budget 2020. Ce nouveau budget devra notamment être conforme aux règles budgétaires de l’UE, ce qui implique des négociations complexes entre Rome et Bruxelles.

Le gouvernement précédent, qui était également dirigé par M. Conte, s’était effondré le 20 août après la décision de Matteo Salvini, le leader du parti d’extrême-droite de la Ligue, de se retirer de la coalition qu’il avait formée avec le M5S afin de déclencher des élections anticipées.

Comme il l’avait déjà fait la veille à la Chambre des députés, M. Conte a présenté aux sénateurs les points essentiels de son programme politique pour le reste de cette législature, se montrant notamment prêt à s’écarter partiellement de l’action du précédent gouvernement.

Il a ainsi promis que son gouvernement ouvrirait la voie à une nouvelle série de réformes, et agirait de manière plus conforme à l’Union européenne (UE) en respectant les règles européennes en matière de comptes publics et en s’attaquant à nouveau à réduire l’énorme dette publique de l’Italie.

Ce retour à une position pro-européenne – qui a longtemps été la position traditionnelle de l’Italie – a créé un contraste marqué entre le nouvel exécutif de M. Conte et le précédent gouvernement de coalition, adepte des positions euro-sceptiques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.