Bahamas – Abaco : malgré l’aide financière de $20.000 envoyée par le président Jovenel Moise, des migrants haïtiens sont dans une situation très difficile, confirme l’OIM

0
463
© UNICEF/Moreno Gonza
Benson Etienne, 15 ans, et sa famille ont été durement affectés par l’ouragan Dorian sur l’île d’Abacos, aux Bahamas.

« Les haitiens font face à des circonstances très difficiles » Joel Millman de l’OIM rappelant que l’ouragan Dorian aurait touché environ 76.000 personnes.

Une semaine après l’ouragan Dorian, les Bahamas dévastés font face à une crise humanitaire. Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), 90% des logements et des infrastructures de l’île Abaco sont endommagés ou détruits, et de nombreuses habitations sont encore sans électricité.

Mardi 10 septembre 2019 ((rezonodwes.com))–La communauté haïtienne qui a reçu une aide singulière de $20.000 des hauts dignitaires de Port-au-Prince, a poussé un ouf de soulagement, apprenant que Nassau n’envisage pas pour l’instant d’entamer un processus de déportation d’immigrants vivant en situation irrégulière dans l’archipel.

« Beaucoup de gens [de migrants haitiens, en particulier] font face à des circonstances très difficiles et nous allons aider autant que possible » a affirmé Joel Millman, porte-parole de l’OIM faisant le récit de la dégradation de la situation sur des principales îles de Bahamas, dont Abaco, durement affectées par le passage de l’ouragan Dorian.

L’agence onusienne (OIM) s’est déclarée préoccupée du sort de certains habitants des îles dévastées de Bahamas. On y retrouve « des migrants haïtiens qui sont dans une situation très difficile, tout comme beaucoup de Bahamiens » a ajouté M. Millman, sans plus de précisions.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a rappelé que Dorian aurait touché environ 76.000 personnes. « Des milliers de personnes ont été évacuées des zones touchées. Environ 860 personnes sont hébergées dans des abris d’urgence à Nassau. Le reste de la population reste dans les zones touchées », a déclaré le porte-parole de l’OIM, Joel Millman.

Par ailleurs, Hervé Verhoosel, porte-parole du PAM, a indiqué lors d’un point de presse mardi à Genève, que « le gouvernement des Bahamas, avec le soutien d’avions ainsi que de bateaux militaires et civils, a évacué environ 5.000 personnes des îles touchées » soulignant que « les équipes d’évaluation, y compris le personnel du PAM, continuent d’atteindre des zones isolées ».

Toutefois, il est encore « très difficile d’atteindre d’autres zones touchées » même si certaines zones des îles du Grand Bahama et d’Abacos sont de plus en plus accessibles. « Le PAM apporte son expertise en matière d’urgence pour appuyer les efforts d’intervention en cours aux Bahamas », a ajouté M. Verhoosel.

sources info : un.org

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.