Daly Valet : La plus grande faute des élites d’Haïti

1
324

Martissant !

Lundi 19 août 2019 ((rezonodwes.com))– La plus grande faute des élites dirigeantes d’Haïti, c’est qu’elles n’ont rien fait pour prévenir l’émergence de Martissant comme la frontière qui coupe le territoire national en deux par la terreur. L’autorité de l’État carrément contestée par des civils armés. L’État comme son propre destructeur, mis hors jeu et K.O.

La plus grande faute des élites économiques dominantes, c’est leur égoïsme. Elles vivent, dans leur grande majorité, comme si le pays n’était qu’un comptoir à sous et comme si Martissant et autres trous insalubres de concentration des masses démunies n’existaient pas. Dans leur âme profonde, Haïti semble ne pas exister en tant que terre d’hommes et de femmes. Ces élites sont tout simplement là ….là comme le rocher est là…comme si le destin de la communauté ne les ont jamais concernées.

La faute à nos élites intellectuelles, c’est qu’elles n’ont pas su voir venir Martissant dans sa transfiguration actuelle et comme cristallisation de la faillite de l’État et de la dislocation de la société haïtienne. Personnellement, je me trompe rarement dans mes analyses prospectives sur Haïti. Le phénomène de l’Armée cannibale aux Gonaives, entre 2001 et 2006, préfigurait pour moi cet effondrement de l’État sur le mode ground zéro. Mais je n’avais pas cette clairvoyance d’esprit qui m’aurait permis d’anticiper que Martissant allait être, une décennie plus tard, la scène, au coeur de la capitale, où se jouerait le destin de la République.

C’est plutôt sérieux. Cette faille dans mes analyses sur le devenir d’Haïti m’a coûté très cher. Le manque de vision de nos élites intellectuelles, politiques et économiques leur coûteront très cher demain. Le malheur d’Haïti, c’est d’abord et surtout ses élites.

Le débat actuel sur le « système » est un faux débat. Ceux qui veulent vraiment poser de vrais problèmes pour de vraies solutions doivent concentrer leurs analyses sur les élites, cette peste haïtienne.

Sinon le Martissant d’aujourd’hui n’est qu’un bébé inoffensif par rapport aux autres Martissant monstrueux, tueurs, destructeurs et ravageurs qui nous attendent au prochain carrefour à l’angle des rues d’à-côté.

Daly Valet
19 août 2019

1 COMMENT

  1. C’est justement logique,mais on a péché en 2003 de laisser la classe économique emboîté la presse d’ en fait la promotion d’ un contrat sociale complètement faux,sans même analysée l’ entre jeu économique.voilà maintenant la vraie contrat sociale.Merci la presse,l’élite intellectuelle,l’ élite économique.Je souhaite que les médias cessent vendre les micros

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.