Parlement – Dossier du nouveau PM de Jovenel Moise : la commission chargée d’analyser ses pièces joue les Ponce Pilate et rend la CSC/CA responsable du retard!

0
298

Les députés-commissaires imputent aux juges de la Cour supérieure des Comptes et du Contentieux le retard enregistré dans la finalisation du rapport sur l’analyse des pièces du premier ministre nommé, Fritz William Michel.

Vendredi 16 août 2019 ((rezonodwes.com))–Au total, 11 Institutions ont déjà coopéré en vue de pouvoir à la finalisation du rapport, a rapporté Hermano Exinord, Président de la Commission spéciale devant statuer sur le traitement des pièces du Premier ministre nommé, Fritz William Michel. Pour l’élu de la circonscription de La Chapelle (Artibonite), la finalisation du rapport de la commission dépend des conclusions du travail des conseillers de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA).

’Si le rapport n’est pas encore prêt, la CSC/CA est hautement responsable de ce retard.  11 instituions sur 12 ont déjà acheminé leur travail, il revient aux conseillers de la Cour de collaborer. Plusieurs rendez-vous planifiés se sont révélés vains’’, déplore Hermano Exinord.

De son côté, le député Worms Piérilus a informé que le travail des commissaires consiste à chercher tous les détails relevant du passé du Premier ministre et de ses ministres. Toutefois, le député a soigneusement écarté toute possibilité de revenir sur les tweets haineux et anti-démocratiques attribués au Premier-ministre nommé, Fritz William Michel.

 ‘’Nous sommes en train d’enquêter sur le cabinet. Cependant, nos préoccupations concernent le comportement des conseillers à la CSC/CA. Nous sommes déjà à 3 rendez manqués. Ce vendredi, 7 commissaires ont été à leur rencontre, rien de concluant n’est à relever. À la nation, nous disons que le retard enregistré pour la publication du rapport, est indépendant de notre volonté’’, crie Worms Piérilus.

Par ailleurs, il convient de souligner que les travaux d’audit de la CSC/CA, sur la dilapidation des fonds de Petro Caribe révélant une présumée implication du président Jovenel Moise dans cette vaste escroquerie, sont contredits par des membres de l’administration en place y compris le Commissaire du Gouvernement auprès du Parquet de Port-au-Prince.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.