Arrestation aux Etats-Unis de l’ex-président du Pérou et fugitif, Alejandro Toledo, pour corruption et une affaire de $35 millions de pots-de-vin versés par Odebrecht

0
1052

une ordonnance de détention préventive de 18 mois depuis février 2017, contre toledo, serait sur le point d’être exécutée

fiche technique de l’ex-président du Pérou, retrouvé dans une prison en Californie depuis mardi matin

Alejandro Toledo, ancien président du Pérou (2001-2006), a été arrêté en Californie, a rapporté à Lima, un haut responsable du Ministère Public dans un tweet mardi après-midi. Toledo était un fugitif de la justice péruvienne aux États-Unis, à l’instar de l’ex-ministre des finances haitien, le professeur Wilson Laleau, qui fut en 2016, un fugitif de la justice haïtienne dans le cadre de l’affaire BMPAD-Petro Caribe à laquelle est lié également, selon un rapport officiel de la Cour des Comptes, le président haitien Jovenel Moise. Celui-ci ayant utilisé de « stratagème » et sous le nom de « Ingénieur Jovenel Moise », aurait participé au détournement de fonds de Petro Caribe.

L’ancien président Alejandro Toledo a été arrêté mardi matin aux États-Unis, comme l’a annoncé le ministère public à travers son compte Twitter. Le Bureau du Procureur a indiqué qu’il en était à sa première comparution devant les autorités judiciaires américaines concernant son processus d’extradition vers le Pérou

Mardi 16 juillet 2019 ((rezonodwes.com))–L’ancien homme fort du Pérou devrait en moyenne passer 3 nuits en prison en attendant sa comparution vendredi matin devant un juge du tribunal fédéral en Californie. L’unité de coopération judiciaire internationale du ministère public péruvien a ensuite annoncé que l’audience sur la mise en liberté sous caution de l’ancien président avait été programmée pour vendredi prochain à 10h30 am en Californie.

L’ex-dirigeant du Pérou fait face à un processus d’extradition dans le cadre du scandale de « l’affaire Odebrecht », pour laquelle il fait également face à une ordonnance de détention préventive de 18 mois depuis février 2017.

Des pots-de-vin versés à l’ancien chef d’Etat Toledo

L’ancien représentant de l’entreprise de construction brésilienne au Pérou, Jorge Barata, a déclaré qu’il avait versé des pots-de-vin à Alejandro Toledo pour les sections 2 et 3 de l’Interoceanica Sur.

En ce sens, Josef Maiman, un ami proche de l’ex-président, a déclaré au bureau du procureur qu’Odebrecht avait versé environ 35 millions de dollars en pots-de-vin destinés à l’ancien président.

Crime de blanchiment d’argent reproché à l’ex-chef d’Etat fugitif qui faisait face en 2017, à plus de 16 ans d’emprisonnement

En avril 2017, le pouvoir judiciaire a prononcé une deuxième détention préventive à l’encontre de l’ex-mandataire fugitif pour crime de blanchiment d’argent dans le cadre des enquêtes dans l’affaire Ecoteva.

Dans ce cas, le ministère public a formulé l’acte d’accusation contre l’ancien président et a demandé une peine de 16 ans et 8 mois d’emprisonnement.

Un long processus pour aboutir à l’arrestation et l’extradition de l’ex-président Toledo accusé de corruption, de blanchiment d’argent et de pots-de-vin

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.