LA SOHDDH indignée par le mépris des autorités haïtiennes pour la population haïtienne

0
124

COMMUNIQUÉ   DE  PRESSE

Jeudi 11 juillet 2019 ((rezonodwes.com))– A l’occasion de la journée mondiale de la population, la Solidarité Haïtienne de Défense des Droits Humains (SOHDDH) est indignée par la façon dont la population haïtienne est traitée par les dirigeants du pays.

Elle en a marre de s’adresser à un Etat fictif, à des dirigeants qui se bouchent les oreilles pour ne pas entendre le cri de désespoir d’une population en agonie, qui se bandent leurs yeux pour ne pas voir la souffrance et la misère de la population, pendant qu’ils se remplissent les poches tranquillement et impunément. Oui, la SOHDDH en a marre de parler à un Etat à la fois sourd et aveugle.

Oui, à l’occasion de la journée mondiale de la population, la SOHDDH est indignée par la situation précaire la population haïtienne. En effet, la majeure partie de ladite population n’a pas accès à la nourriture, l’éducation, la santé. Les droits civils et politiques et les droits économiques, sociaux et culturels de la plupart des habitants du pays –   en particulier, ceux des quartiers populaires et de la campagne – sont constamment violés.

La vie a perdu son sens. L’insécurité bat son plein.  La peur règne partout. Le chômage est la règle. La gourde ne cesse de se dévaluer par rapport au dollar. Selon le taux de référence de la BRH, il faut 93,1474 gourdes pour un dollar. La vie chère devient généralisée. Le pays est ingouvernable et invivable. L’espoir s’est évanoui. La seule issue : une tentative d’émigration, malgré les risques et périls. Vers la République dominicaine, le Brésil, le Chili, l’Argentine, les Etats-Unis, Bahamas, pour ne citer que ces pays. Pour peu qu’on puisse fuir cet enfer qu’Haïti est devenu depuis ces cinq dernières années.

A l’occasion de ce 11 juillet consacré journée mondiale de la population par l’Organisation des Nations Unies (ONU) depuis 1989, la SOHDDH invite la population haïtienne à se réveiller de sa torpeur. Elle exhorte les élites à rompre avec les ténèbres, l’obscurantisme, la médiocrité, l’incompétence, la corruption qui entravent le développement du pays depuis plusieurs décennies.  Pour en finir avec l’exclusion sociale et le racisme.

La SOHDDH invite les élites à se réunir en vue de donner une autre orientation au pays, d’élaborer un projet de société axée sur l’inclusion, la participation citoyenne, la compétence, le civisme, le patriotisme, l’honnêteté, la bonne gouvernance, la production nationale, la sécurité, l’éducation pour tous, la santé pour tous. Un tel projet pourra cristalliser les contradictions fondamentales du pays.

Il mettra en lumière deux camps : d’un côté,  ceux qui veulent qu’Haïti demeure un Pays moins avancé (PMA), une poubelle aux yeux du monde et de l’autre, ceux qui veulent que le pays se développe et renoue avec sa fierté et sa dignité.

Ansy Niclas

Directeur exécutif /tel 37453133

Fait- A  Port au-prince, le 11 juillet 2019

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.