La dernière mission de l’OEA en Haïti n’avait aucun mandat du Conseil Permanent, selon l’ambassadeur d’Antigua et Barbuda

6
815

Vendredi 21 juin 2019 ((rezonodwes.com))– L’ambassadeur d’Antigua-et-Barbuda auprès des États-Unis et de l’Organisation des États américains Ronald Sanders a révélé que la délégation de l’OEA ayant séjourné en Haïti le mercredi 19 juin dernier s’était déplacée « sans aucune discussion ou mandat du Conseil permanent », a rapporté Caribbean News Service.

Le diplomate a dénoncé cet état de fait tendant à ignorer les procédures établies et l’autorité dans l’Organisation des États américains (OEA), estimant que les résultats de cette délégation non mandatée de l’OEA en Haïti restaient à voir et que les premières informations rapportées par le radiodiffuseur de service public des États-Unis, Voice of America (VOA), indique une réaction hostile jusqu’à présent.

« Au lieu d’agir sous l’autorité du Conseil permanent après délibération et décision, la visite d’une délégation en Haïti semble avoir été organisée entre l’ambassadeur de la République les États-Unis, Carlos Trujillo, et le secrétaire général, Luis Almagro en réponse à une lettre d’invitation du gouvernement d’Haïti qui, très inhabituellement, n’a pas été distribuée aux pays membres de l’OEA comme c’est la norme », a regretté Sanders.

La lettre haïtienne, datée du 14 juin selon le journal Miami Herald, n’a toujours pas été distribué aux États membres de l’OEA à nos jours, a jouté le diplomate, également chercheur principal à l’Institute of Commonwealth Studies de l’ Université de Londres et au Massey College de l’Université de Toronto.

Sanders a rappelé les démêlés du président Jovenel Moïse avec la Cour Supérieure des Comptes qui a indexé plusieurs compagnies du chef de l’État dans le scandale de la dilapidation des fonds du programme PetroCaribe Haïti.

Il a également cité un rapport de mai 2019 sur Haïti produit par l’Institut des Amériques pour la justice et la démocratie affirmant que : l’administration Tet Kale « s’est livrée à des violations des droits de l’homme, a violé l’état de droit et a mal géré l’économie », tout en pointant du doigt les élections imparfaites, un système de justice dysfonctionnel et des politiques économiques qui ont appauvri la majorité des Haïtiens.

Contacté par Rezo Nòdwès, le responsable de la communication de l’OEA, Gonzalo Espariz, n’a pas répondu à nos questions concernant la nature et l’objectif de cette « mission », se contentant de nous référer au laconique tweet avec la photo des deux membres de la délégation en compagnie du président Moise et de son ministre des Affaires Étrangères, Edmond Bocchit.

6 COMMENTS

  1. Haïti aux haïtiens, messieurs les envoyés pour assurer les intérêts personnels de Me Jovenel.

  2. Ils sont des bluffers ,ils gèrent leurs intérêts au profit de leurs poches, mais rien pour la population Haitienne, la population à bouder amèrement contre ses gens qui ne savent rien dans le pays et qui tiennent toujours la population en esclavage.

    • Cette semaine la population Haitian va continuer à chauffer les différentes rues de port-au-prince et partout à travers le pays . Tenez plus ferme le flambeau de la lutte pour le changement en profondeur de ce système corrompu et qui tient la population Haitian en esclavage,dans la misère Atroce.

  3. Generalement dans la region, les Ronald Sanders ne sont pas comme les bocchit et Jovenel. Les dirigeants issus des colonies de Peuplement refusent d’etre des esclaves d’un quelconque patron. Par contre ceux des colonies d’exploitation ont du mal a’ se dafaire de la mentalite’ de petits esclaves. Rien de surprenant, un certain bocchit fait tout son possible pour sauver son associe’ Jovenel qui ne dirige rien. En tenant compte de la declaration de M. Sanders, l’OEA est devenue une Savane. Il y a des membres qui sont au-dessus de la Charte de l’organisation.

    De toute facon, pour Bocchit et Jovenel, le compte a rebours a’ commencer..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.