Presse – Insécurité : Rospide Pétion, une victime de plus après Vladjimir Legagneur et Jacques Dubois !

0
178

par Quetony SAINT-VIL

Port au Prince, vendredi 14 juin 2019 ((rezonodwes.com))– L’insécurité en Haïti atteint son paroxysme. Si le prophète Moïse a traversé la mer rouge avec le peuple de Dieu, Jovenel Moïse de son coté essaie de gérer à tout prix son pouvoir en faisant couler le sang des innocents du peuple.

Le copropriétaire de la Radio Sans Fin (RSF), Rospide Petion est tombé sous des balles assassines des hommes armés, ce lundi 10 juin 2019 à Port au Prince, près de la station de transport en commun de Portail de Léogane, après son émission »Ti Bat bouch » sur RSF. 

En moins de deux ans, trois journalistes sont lâchement exécutés; il s’agit de Pierre Michel Vladimir Legagneur tué le 14 mars 2018, Jacques Hebri Dubois, le 28 avril 2018 à Cap-Haïtien et Riospide Petion, assassiné le 10 juin 2019 à Port au Prince.

Le tableau est sombre, honteux, haineux, scandaleux et triste. Je dirais même choquant et révoltant. Des massacres d’État à la Saline et dans plusieurs quartiers défavorisés du pays. En outre, plusieurs cadavres ont été recensés lors des manifestations antigouvernementales.

En effet, non seulement des policiers font des victimes dans la population civile mais eux aussi ils sont tués à longueur de journée. Qui pis est, le pays est devenu une véritable jungle, des bandits opèrent en plein jour au vu et au su de tout le monde. Ils violent, ils volent, ils tuent, ils bloquent, ils pillent etc, parfois de concert avec des soit disant autorités  hélas! Des citoyens sont livrés à eux-mêmes. L’insécurité est à un très haut niveau.

À tout cela, il faut ajouter devant l’incapacité de la police et de la justice à rechercher et à poursuivre les auteurs et les complices des crimes.

Par contre, des médias, les gardiens de la démocratie, sont vandalisés dont radio Priorité FM, en février 2019 à Cap-Haïtien, Radio Teleginen, ce 9 juin 2019 à Port au Prince. Et des individus ont brisé les vitres de Radio Sans Souci FM à Cap-Haïtien, dans l’après-midi du 9 juin 2019, après les manifestations de l’opposition dans la deuxième ville d’Haïti. Notons que la radio Sans Souci FM relaie l’édition de nouvelles de 4h de radio Kiskeya.

Des journalistes sont bastonnés, blessés et exécutés. Où est ce qu’on va avec ce régime de terreur ?

Après tout acte criminel en Haïti, la fameuse phrase: »l’enquête se poursuit conclut les investigations ». La question à se poser maintenant  quand est ce que nous allons prouver au monde entier que nous décidons de construire un pays où il fait bon de vivre ? Pour rappel, nous sommes à plus de deux cents ans d’indépendance.

Quetony SAINT-VIL
Courriel: quetony.saintvil@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.