Journée de manifs : au Cap-Haïtien, la population exprime le raz-le-bol des crimes financiers impunis et exige la démission de Jovenel Moïse

0
210

C’est presque toute la population capoise qui se retrouve dimanche dans les rues pour exiger la démission de Jovenel Moise ayant utilisé de « stratagèmes » pour détourner des fonds de Petro Caribe. Notons que le président Jovenel Moise était contraint le 18 novembre dernier de fouler le sol de Vertières

Cap-Haïtien, dimanche 9 juin 2019 ((rezonodwes.com))– Plusieurs milliers de manifestants ont gagné les rues du Cap, la 2ème ville du pays, pour exiger le procès PetroCaribe et la démission du président Jovenel Moïse, a rapporté Gérard Maxineau, l’un des correspondants des stations de radiodiffusion de la capitale.

D’autre part, un riverain contacté par Rezo Nòdwès a déclaré que « seul un Capois frappé d’ un handicap quelconque qui est resté à la maison, ce dimanche matin« . Il a fait ressortir l’encadrement des forces de police qui jusque-là, selon lui, ont respecté les instructions passées par la Direction générale de la PNH.

« Le commandement de la PNH a passé des instructions formelles et veille à leur application » a déclaré dimanche le porte-parole de la police haïtienne, Michael-Ange Louis Jeune espérant que les manifestations à l’aspect d’un soulèvement général de mécontentement contre le pouvoir en place se terminent, selon lui, « sans casse« .

A rappeler que cette manifestation lancée par les PetroChallengeurs « NoupapDòmi » est venue à la suite de la publication par la Cour des Comptes d’un rapport d’audit révélant la participation présumée du président Jovenel Moise dans la dilapidation des fonds de Petro Caribe.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.