Séance avortée et bagarre au Sénat : Qui a autorisé Lapin à gravir la tribune?

0
32

Mercredi 15 mai 2019 ((rezonodwes.com))– La présence du premier ministre Jean Michel Lapin sur la tribune du Sénat a mis le feu aux poudres mardi soir au Sénat de la République, lors d’une deuxième tentative pour organiser une séance de ratification de la politique générale du chef a.i. de la Primature.

Suite à des débats houleux entre les sénateurs de l’opposition et les membres de la majorité présidentielle, Lapin, encouragé par les sénateurs Garcia Delva et Joseph Lambert, a gravi la tribune pour donner lecture de l’énoncé de sa politique générale, alors que la commission spéciale d’analyse des dossiers du premier ministre et de son cabinet n’a pas encore présenté son rapport.

Cette décision du premier ministre nommé a provoqué la colère du sénateur de l’Ouest, Antonio Cheramy et de son collègue du Sud-Est, Ricard Pierre, qui, munis de leur mégaphone, ont empêché cette prise de parole irrégulière.

L’ancien président du Sénat, Joseph Lambert, arguant que l’actuel président du Grand Corps, Carl Murat Cantave, avait autorisé Lapin à gravir la tribune, s’est jeté sur son rival du Sud-Est, Ricard Pierre, en le bousculant et en lui assénant un coup de pied, accusant le sénateur d’avoir tenté de tirer le premier ministre par la veste.

Mais, de son coté, le président du Sénat a démenti les propos de Lambert, affirmant n’avoir jamais demandé au premier ministre de se présenter sur la tribune.

Meme son de cloche du responsable de communication du Dr Cantave, Pierre Adler. Celui-ci a indiqué que les sénateurs Garcia Delva et Joseph Lambert avaient pris de par eux-mêmes la décision de donner la parole au PM Lapin.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.