Où en sont les femmes ?

1
70

L’exposition « Où en sont les femmes » vous attend à FOKAL et au CCKD

Lundi 6 mai 2019 ((rezonodwes.com))– Le lancement de l’exposition « Où sont les femmes », présentée par FOKAL, a eu lieu le vendredi 5 avril dans les jardins Centre Culturel Katherine Dunham (CCKD), dans le parc de Martissant. Pour ceux et celles qui ne l’ont pas encore visitée, ne manquez pas de faire un tour à Martissant, l’exposition y est affichée jusqu’au samedi 5 octobre 2019. Elle est aussi à FOKAL, depuis le mardi 9 avril, jusqu’au 9 mai 2019.

Cette exposition pédagogique, constituée d’une quarantaine de planches, questionne la présence des femmes, haïtiennes et du reste du monde, dans les espaces de pouvoir, de décision, de citoyenneté. Elle retrace les luttes des femmes pour le respect et la garantie de leurs fondamentaux.

Dans les deux espaces d’exposition, la bibliothèque du CCKD et la Bibliothèque Monique Calixte (BMC) exposeront des livres en consultation libre, sur des tables spéciales autour de la thématique des droits des femmes. Un espace de visionnage et d’écoute sera également ouvert au public pour permettre la diffusion de vidéos et d’audios accompagnant l’exposition. Des conférences et des causeries, dont les dates seront communiquées ultérieurement, permettront des échanges et des débats avec le public sur les thématiques phares de l’exposition.

Cette exposition, fruit d’une collaboration entre les Programmes Art et Culture et Education Citoyenne de FOKAL, est réalisée dans le cadre du projet « Accès à la justice et lutte contre l’impunité en Haïti » (AJULIH), mené par Avocats Sans Frontières Canada (ASFC) en partenariat avec la Fondation Connaissance et Liberté (FOKAL).Le projet est réalisé avec l’appui du gouvernement du Canada accordé par l’entremise d’Affaires Mondiales Canada.

VUSH7603

1 COMMENT

  1. FOKAL se ajan ak kouwa transmisyon ideyoloji kapitalis enperyalis la nan peyi a. Se prensipalman pou sa gouvènman Kanadyen finanse pwojè “Accès à la justice et lutte contre l’impunite en Haiti.” Ala sifas, pwojè a sanble yon bagay inofansif ak enteresan.

    Sepandan, sa anfèt lap pwone ak defann, se elaji espas nan pouvwa pou de fanm vin sèvi enterè klas dominan yo ak peyi kolon enperyalis tankou Kanada, Lafrans ak Etazini nan swadizan yon “leta de dwa.” Dayè, lè nou gade reyalite pouvwa ann Ayiti, se bagay tris nèt; se yon pouvwa kap pratike teworis deta, yon leta nako trafikan, yon leta asosiyasyon malfektè, yon leta voryen, malandren, kowonpi ak delenkan. M pa wè ki moun serye kap pèdi pye yo oubyen pèdi tèt yo pou entegre pouvwa pouri, kowonpi, santi charongn sa a.

    Nou menm Ayisyen Konsyan ak Konsekan ki vle yon chanjman radikal, nan rasin toutbon vre dwe gade kouman aboli leta kòbòy, teworis ak anti pèp la dabò. Nou bezwen yon lòt tip leta nan yon lòt konsepsyon ki mete enterè fondamantal mas popilè yo, o premye plan, nan sant de gravite nasyonal la. Nan leta sa a, fanm travayèz yo pap gen okenn limit, okenn plafon oubyen okenn limit pousantaj pou patisipasyon yo. Nati leta sa a menm respekte dwa tout fanm travayè pou yo enkli ak patisipe dirèkteman nan tout desizyon enpòtan nan leta nouvo a.

    Se pou sa Pèp Ayisyen an dwe fè ripti, sa vle di, koupe fache a vye leta zenglendou ki la a, pran desten nou nan pwòp men nou paske se nou menm ki se sèl atizan pwòp EMANSIPASYON nou. Depi nou òganize tèt nou, yon fason otonòm, kòrèkteman, sistematikman ak disiplin nan tout kwen ak rakwen peyi a, nap kapab erije NOUVO LETA a nan enterè fondamantal nou yo. Nan LETA NOUVO a, delege nou voye reprezante nou yo revokab a tout moman nan kèlkeswa enstans oubyen nivo a. WI NOU KAPAB!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.