États Généraux Sectoriels : pas de dialogue pour les employés réclamant plusieurs mois de salaires!

Le dialogue inter-haïtien de la Présidence est conjugué au futur impossible et les États-Généraux ont trépassé sous le poids des dettes et de la mésentente

Dimanche 28 avril 2019 ((rezonodwes.com))– Une des structures créées par Jovenel Moïse pour dialoguer avec l’opposition et la population, les États Généraux Sectoriels de la Nation (EGSN) a terminé sa course dans la discorde et le mécontentement, a constaté Rezo Nòdwès.

Si les membres du Comité de pilotage se sont finalement dispersés dans la nature, avec généralement le sentiment d’avoir été utilisés à des fins inavoués et inavouables, les employés du Secrétariat Exécutif sont encore plus mal lotis.

N’ayant pas reçu de salaires depuis septembre 2018, les employés ont été cavalièrement remerciés en mars dernier par la Présidence, en guise de réponse à leurs revendications salariales, a révélé à Rezo Nòdwès, Nelson Langlois, (ex?) porte-parole des EGSN.

Une décision qualifiée d’injuste et illégale par les 21 victimes, dont des informaticiens, secrétaires, chauffeurs, agents de sécurité, etc… qui ne savent plus à qui s’adresser et quoi faire pour récupérer leur dû.

Pourtant, certains employés, ont des fois, engagé leur argent personnel pour faire fonctionner l’entité, et éviter des retards dans les activités, en attendant que des fonds du trésor public soient décaissés, s’est lamenté Langlois.

Par ailleurs, environ une cinquantaine de millions de gourdes ont été engagées pour le fonctionnement des EGSN et des sommes non encore divulguées ont été affectées à une autre structure pour entamer un dialogue inter-haïtien mort né.

Photo : Page FB Etats Généraux Sectoriels de la Nation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :