Jovenel Moise passe une énième fois des « instructions formelles pour contrer les bandits »

0
52

Dans un style qui désormais lui est propre, le président de la République dirige le pays à travers son compte Twitter. Des décisions virtuelles annoncées en grande pompe, mais sur le terrain, la situation se corse et au marché de la Croix-des-Bossales, on ne peut plus parler de sérénité et de quiétude d’esprit en cette semaine sainte où aucune trêve n’est observée

Port-au-Prince, mercredi 17 avril 2019 ((rezonodwes.com))–Heureusement pour le PM nommé, Jean Michel Lapin, pour lequel, ce ne sera point la présentation de sa politique générale de gouvernement devant le parlement, qui lui donnera plein accès à la Primature et aux finances du pays, sinon, il serait déjà disqualifié pour son incapacité à venir à bout des bandits armés.

Le président Jovenel Moise comme s’il s’agissait de sa première réunion sur le dossier de l’insécurité grandissante dans le pays, sans images à l’appui, a fait savoir mercredi qu’ « après une importante rencontre avec les plus hautes autorités responsables de la sécurité du pays, j’ai passé des instructions formelles en vue de prendre des mesures urgentes pour contrer les bandits armés« .

Les gangs armés, a ajouté le président dans son tweet, sans faire allusion au présumé bandit Arnel Joseph dont les agissements sont contrôlés par des membres du pouvoir en place, dénonce-t-on, « menacent la paix dans les foyers et la sécurité publique« . Toutefois, M. Moise n’a pas mentionné à qui « les instructions formelles ont été passées » et quid des évaluations du plan de sécurité élaboré par le PM désigné au lendemain de son sacre.

Il faut noter qu’au bas du tweet du président, nombreux sont les commentaires peu élogieux et flatteurs enregistrés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.