Jodel Lessage, un commandant intérimaire … permanent à la tête de l’armée d’Haïti

3
142

Lessage assure l’intérim permanent à la tête des FADH, alors que Lapin assure l’intérim à la Primature!

par Francklyn B. Geffrard

Mardi 2 avril 2019 ((rezonodwes.com))– Les Forces Armées d’Haïti (FADH) sont remobilisées officiellement depuis bientôt 2 ans. Et depuis, cette entité est dirigée par un commandant en Chef par intérim, Jodel Lessage.

Aucune démarche n’a été entreprise jusqu’ici par l’exécutif pour faire ratifier le choix du commandant en Chef des forces armées au Sénat de la République.

Est-il sage que Mr. Lessage continue d’assurer l’intérim à la tête des FADH sans être sûr que son dossier sera acheminé au Sénat pour être confirmé dans son poste pour un mandat de trois ans?

Selon l’article 264-3 de la Constitution, « Le mandat du commandant en Chef des Forces Armées est de trois ans renouvelables. »

Il est vrai que le commandant en Chef des Forces Armées d’Haïti a été nommé en dehors de la Constitution. Cependant, rien ne justifie qu’il continue d’assurer sa fonction indéfiniment par intérim.

L’article 264-2 de la Constitution dit ceci: « Le commandant en Chef des Forces Armées, conformément à la Constitution, est choisi parmi les officiers généraux en activité de service. »

Le commandant en chef des FADH remobilisées officiellement dans la controverse par Jovenel Moïse en Novembre 2017, fait donc de l’intérim permanent à la tête de cette institution qui peine encore à se faire une santé.

Francklyn B. Geffrard

3 COMMENTS

  1. Une institution qui aura beaucoup contribué à faire d’Haïti ce qu’elle est devenue après la chute des Duvalier par ses coups d’État. Une institution néfaste au pays.

    • À la Mémoire du journaliste et agronome Jean Léopold Dominique, assissané le 3 Avril 2000, sous l’adminitration du « démocrate » René Préval, et non sous la dictature duvaliériste.

      Konstitisyon se Papye, Tizè pou pouvwa Nan Lib se sèl kok chante nan Savann nan depi eleksyon SANTIDI 25 jen 1995 yo. Eleksyon 21 me ak 26 novanm 2000 yo se te yon Gwo Degi.

      Attention, vous n’êtes pas seul sur le Site. Depuis 1994, l’Armée n’est plus sur la Scène Politique. Au cours de cette période, il faut plutôt Accuser les Cochons Marrons appelés démocrates qui ont transformé mon pays en « Shithole. » Au CHILI, l’Armée est là, bien sûr, elle reste dans ses Casernes. Les Démocrates Chiliens (toutes tendances confondues), en rangs serrés continuent d’Édifier une Nation même pour vos compatriotes. J’ai bien dit, « toutes tendances confondues » (Vrais Hommes de Droite et de Gauche), et non Tout Malpwopte Zagribay Ansanm kap Goumen pou pouvwa pou y al Gonnanfle, en dehors des yeux de plus de 90% de la population.

      Même Combat: VOAM (1991), Téléco, Petits Projets de la Présidence (1994-1996), Coopératives…, rapport Administratif (2001-2004) d’un certain Paul Denis sur la mise à sac des Deniers Publics… et les Petrovoleurs des Administrations Martelly. le présumé assassin Privert et Moise.

      Il est plus d’une fois prouvé, l’Amée était une partie du problème… On l’a vu, les politiciens sont les fossoyeurs du pays. Lavalas a passé le Flambeau au PHTK pour la Continuation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.