Commémoration du 50e anniversaire du massacre de Cazale commis par les sbires de Duvalier

1
43
????????????????????????????????????

par Jethro J. Sereme 

Port-au-Prince, jeudi 28 mars 2019 ((rezonodwes.com))– La Fondation Devoir de mémoire, GAD Cazale et la Fondation Lorquet pour une Nouvelle Haïti (FOLONHA) s’associent pour commémorer le mercredi 27 mars 2019 à Cazale (12 kms de Cabaret), le 50e anniversaire du massacre perpétré par les sbires de Duvalier le 27 mars 1969.

Une délégation de la FOLONHA composée de Joël Lorquet (Membre-Fondateur-Conseiller) ; Makendy PIERRE (Membre) et Amos CINCIR (Président) a pris part à cette cérémonie.

Les manifestations ont débuté avec un grand rassemblement à Grand Chemin d’où est partie une procession vers l’église de la localité. Suite à la célébration eucharistique, les Cazalais ont marché jusqu’à la place Résistance, lieu où ont été fusillés 13 opposants à la dictature de François Duvalier.

La Dessalinienne, la pause de gerbe de fleurs, le recueillement, l’exécution de musique  instrumentale ont été suivis d’un sketch présenté par un groupe de jeunes du Centre culturel de Cazale.

Dans son discours de circonstance, Gelium NONON, un natif de Cazale, a retracé le fil des événements avec minutie et détails. Son intervention a été suivie de celle de Monsieur Leguenson JULES-SAINT, animateur à la Fondation Devoir de Mémoire (DDM-H) qui a rappelé l’importance de commémorer un tel événement.  Monsieur JULES-SAINT a profité pour sensibiliser les Haïtiens afin que cette jeunesse montante ne reproduise pas les mêmes erreurs que leurs prédécesseurs.

Pour sa part, Joël LORQUET, membre-Fondateur-Conseiller de la Fondation Lorquet pour une Nouvelle Haïti (FOLONHA), a rappelé les citations de Winston Churchill «Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre» ; «Un peuple qui oublie son passé n’a pas d’avenir». 

Plus que jamais, ces phrases résonnent fortement aujourd’hui car nous devons regarder le passé et dire : JAMAIS PLUS.  Jamais, Cazale ne doit connaître de telles atrocités, de telles barbaries.  Voilà pourquoi, dit-il, les Haïtiens doivent continuer à lutter pour l’instauration d’une vraie démocratie pouvant nous conduire sur la voie du développement véritable et durable.  Une Haïti où existe le vivre ensemble sans considération de race, d’origine ou de couleur », a conclu Joël LORQUET.

Du 27 mars au 12 avril 1969, Cazale, autrement dit, la 4e section communale de Cabaret a fait face à une série d’événements teintés de couleurs les plus sombres qui, jamais ne s’effaceront dans l’esprit des survivants ou des ressortissants Cazalais. Les événements de 1969 qui sont considérés par plus d’un comme une première dans l’histoire nationale, un mouvement incluant les paysans comme base de la manifestation contre un régime autoritaire.

La commémoration des 50 ans du massacre de Cazale a été rendue possible grâce au support financier de de la Fondation Devoir de mémoire (DDM-H), en collaboration avec GAD Cazale et la Fondation Lorquet pour une Nouvelle Haïti (FOLONHA). Cette initiative historique a bénéficié de la générosité des sponsors suivants : FOKAL, Eau ALASKA,  Distillerie AUDAIN, Fondation Jean Salès et l’Imprimerie Media-Texte.

Créée le 12  avril 2010 après le séisme du 12 janvier 2010, la Fondation Lorquet pour une Nouvelle Haïti (FOLONHA), a pour mission d’apporter sa contribution à des projets médicaux, éducatifs et sociaux, visant à lutter contre l’exclusion et l’isolement en favorisant la création du maintien d’un lien social dans les communautés dans lesquelles elle intervient.  

La Fondation s’est fixé quatre (4) domaines d’intervention: l’Éducation, la Santé, le Social et la Coopération internationale.

Jethro J. Sereme 

1 COMMENT

  1. Nan non Mireille Durocher Bertin… Jean Leopold Dominique… ak Oriel Jean, « Fondation Devoir de Memoire » gen Travay. Gade Masak: Kazal, Lasiri…ak Lasalin. Moun ki te di yo se « gran demokrat » yo fe Masak ak Sasinen moun, se pa diktate ki patafe masak. Pa gen jwet ak mounpa nan zafe peyi. Nan kondisyon sa a, anpil moun gen rezon panse, Papa Doc met repoze nan lape. « Gran demokrat » yo Pa Konstwi yon lot peyi ak rive fe Demokrasi tabli tankou Patriyot Chilyen yo fe pou Chili.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.