Venezuela : Arrivée à Caracas de deux avions russes avec soldats, matériels et équipements

A Moscou, les médias officiels ont confirmé que deux avions des forces armées de la Russie ont atterri samedi 23 mars au Venezuela avec du personnel militaire et plus d’une trentaine tonnes de matériels

Dimanche 24 mars 2019 ((rezonodwes.com))–Citant des sources proches de l’ambassade de Russie à Caracas, ces agences de presse officielles ont souligné que l’équipage de ces deux avions ont pour mission d’accomplir des « contrats techniques militaires« .

Bien qu’elles n’aient avancé pas plus de détails, des sources vénézuéliennes ont déclaré à l’agence Sputnik que l’arrivée de ces appareils à l’aéroport international de Maiquetia n’avait « rien de mystérieux« , car elle répondait aux accords conclus il y a plusieurs années entre Caracas et Moscou.

D’autre part, des médias internationaux ont confirmé la présence d’un avion avec un drapeau russe à l’aéroport, lourdement gardé par la garde nationale bolivarienne. Par la même occasion, la presse locale a indiqué que les deux aéronefs, un avion à réaction et un cargo, transportaient au total une centaine de soldats russes.

Le contingent militaire est commandé par le général Vasily Tonkoshkurov, directeur de la mobilisation du haut commandement des forces armées russes. Le journal El Nacional a rapporté que la mission avait également débarqué quelque « 35 tonnes de matériels« , sans en préciser la nature.

6 pensées sur “Venezuela : Arrivée à Caracas de deux avions russes avec soldats, matériels et équipements

  • Ping :Arrivée à Caracas de deux avions russes avec soldats, matériels et équipements – Rezo Nòdwès — Lakay.press

  • Ping :Arrivée à Caracas de deux avions russes avec soldats, matériels et équipements – Rezo Nòdwès — PLONGAYE

  • Ping :Arrival in Caracas of two Russian planes with soldiers, equipment and equipment - Rezo Nòdwès | Alloayiti

  • 25 mars 2019 à 2:23
    Permalink

    La pensée du jour par l’un des malpropres (qui manque d’honnêteté, de délicatesse, de pudeur…) , “Il (Preval) précise que la CIRH peut être poursuivie en justice et non les individus qui la composent.” [1]

    Maduro ne décide pas à laisser faire le président autoproclamé et ses « 50 pays. » Après la mise à sac des milliards de la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti (CIRH) et Petro Caribe (ankò Preval li bannou anpil Giyon), Haiti a un un grand besoin de « 50 pays » pour l’aider à sortir dans le « Twou a.a. » Vèkèlè.

    Maduro reste dans la tradition de ses ancêtres, en refusant de courber l’échine face à l’inacceptable. Contrairement aux remontrances de papa Dessalines à l’égard des rejets de déchets (1986-2019), Simon Bolivar aux anges!

    [1] Haïti-Reconstruction : Préval lance la CIRH, 21 avril 2010- https://reliefweb.int/report/haiti/haïti-reconstruction-préval-lance-la-cirh

    Répondre
  • 25 mars 2019 à 10:27
    Permalink

    Bien dit, Indijen. Triste nation que la notre. La fierte retourne a nos ancetres et disparait de notre civilization pour avoir ete dirige par une succession de « rejets de déchets ».

    Répondre
  • 25 mars 2019 à 2:02
    Permalink

    Ma Famille n’a pas ete un beneficaire de pres ou de loin de la dictature duvalieriste et des Faux Democrates Santidi (1991-2011 et 2016-2017) qui ont avili mon pays (tize’ pouvwa pou pouvwa, elections frauduleuses et deux Occupations). Aujourd’hui, je suis a’ mon aise en retracant les Faits historiques par mon VECU.

    Il faut etre CLAIR, il m’est IMPOSSIBLE de Jeter Jovenel Moise a’ la Mer, sans Chercher a’ Agir de la Meme Maniere envers les Rejets de Dechets qui l’ont precede’. Dans la « FOSSE AUX LIONS » (parlementaires poissons, fetes champetes, vote pou Lajan… ministeres et 3e Residence et zo reken; avantages enormes aux juges pro petro voleurs, franchises pour les Contrebandiers, etc) et sans Equipe, Jovenel Moise n’est pas en mesure de donner une bonne lecon de Gouvernance a’ tous ses predecesseurs et Initier du meme coup l’An I de la Nouvelle Republique. Jusqu’a present, comme tous ses predecesseurs, Jovenel Moise reste le president de l’Establishment antinational. Point barre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.