Le « Centre hospitalier Isaïe Jeanty et Léon Audain » en état de dysfonctionnement constaté

À Chancerelles, des affrontements récurrents entre groupes armés rivaux mettent à mal le fonctionnement de la Maternité Israël Jeanty et Léon Audain. Pour les centaines de malades fréquentant quotidiennement cet établissement de santé, c’est la croix et la bannière

par Hervé Noël

Port-au-Prince, dimanche 24 mars 2019 ((rezonodwes.com))–Exactement environ deux semaines depuis que le rythme de fréquentation à la Marténité Isaie Jeanty et Léon Audain a considérablement diminué.

Le personnel de service médical, les malades, les institutions non gouvernementales sont contraints d’éviter le quartier de Chancerelles. Et pour cause, les concerts de balles, les tensions sociopolitiques alimentées par des conflits armés déstabilisent le fonctionnement de l’unique centre hospitalier au service de la femme haïtienne.

’’C’est devenu intolérable. La peur, les détonations nuisent au bon fonctionnement de l’institution. Demander au personnel d’exposer leurs vies face à la résurgence de telles violences c’est compliqué’’, crie le docteur Chantal Sauveur Junior Datus, responsable médical de la Maternité Isaïe Jeanty et Léon Audain.

La Police nationale d’Haïti impuissante, cri d’alarme  

Les centaines de patients, particulièrement les femmes en situation de grossesse subissent cette situation qui prévaut à Chancerelles. Les dérapages, les heurts entre caïds de la zone terrorisent la communauté de Chancerelles et rendent la vie difficile aux habitants.

Les opérations des seigneurs de la terreur ne visent pas directement les installations de l’hôpital, précise l’administrateur en chef de l’hôpital. ‘’Les attaques séquentielles, les luttes armées entre gangs rivaux se développant dans l’entourage du bâtiment n’ont jamais ciblé le bâtiment’’, rectifie Chantal Sauveur Datus.

À Chancerelles, la population est livrée à elle-même. La présence policière et des autorités locales se sont révélées infimes. ’’Les forces de l’ordre alertées par le développement de la situation sont restées inactives et dépassées par les événements« , révèle Mr Datus.

La Maternité Isaïe Jeanty et Léon Audain dispose de 96 lits médicaux. Les soins néo-natals, la planification familiale, le soutien au PVVIH sont entre autres services fournis par ce centre hospitalier, avec un personnel contraint à travailler efficacement en dépit de leur bon vouloir.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

3 pensées sur “Le « Centre hospitalier Isaïe Jeanty et Léon Audain » en état de dysfonctionnement constaté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.