La Quinzaine de la francophonie 2019 lancée à Port-au-Prince

0
58

Jeudi 14 mars 2019 ((rezonodwes.com))– Dans les jardins du MUPANAH, le Ministre de la Culture et  de la Communication, M. Jean Michel Lapin, accompagné du Ministre des Affaires Etrangères et des Cultes, M. Bocchit Edmond; du Directeur du Bureau régional de l’OIF pour les pays de la Caraïbe et de l’Amérique latine (BRECAL), M. Emmanuel V. Adjovi; de l’ambassadeur du canada, M. André Frenette; de l’ambassadeur de Suisse, Mme Geneviève S. Singh et du représentant de l’ambassadeur de France, M. Laurent Bonneau, a lancé officiellement mardi la Quinzaine de la Francophonie

Lors de cette cérémonie, le Titulaire du MCC a fait remarquer que le thème de cette année : « En français et en créole, s’il vous plaît», renvoie au principe de cohabitation des deux langues qui ont réussi à évoluer sur un même territoire (Haïti). Il reconnait toutefois que ce n’est pas toujours sans heurts.

Ce thème, souligne le Ministre de la Culture et de la Communication, reflète l’essence même de la vocation de cette organisation internationale qui prône la beauté de la diversité et de la pluralité au sein de près de 90 Etats ou Gouvernements formant la grande communauté francophone. 

La Francophonie est un espace linguistique partagé, d’échanges, d’enrichissement, de promotion de la diversité culturelle, de la paix, du vivre ensemble, de promotion des droits humains et des valeurs de l’éducation. En ce sens, le Ministre Lapin rappelle qu’elle va au-delà de l’institutionnel, du formel.

Selon lui : « la Francophonie est aussi et avant tout de l’ordre du quotidien, du naturel, du vécu. Comme une seconde nature qui nous permet de vivre directement en contact étroit, tantôt dans notre rapport au monde, tantôt dans notre diversité culturelle». 

Le Ministre, Jean Michel Lapin, poursuit en ces termes : «  Une diversité qui, en Haïti, nous honore particulièrement sur le plan culturel et intellectuel, car, à travers le temps, à travers l’histoire, nous avons, non seulement, acquis la langue et la culture françaises, mais nous les avons aussi défendues.

Par ailleurs, exprimant sa fierté pour la présence d’Haïti au sein de l’Espace Francophone, M. Lapin a déclaré qu’Haïti doit assumer son passé et son destin, autant que s’appuyer sur certains exploits de son passé et sur un certain destin, pour pouvoir obtenir la force nécessaire de regarder demain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.