Admission à l’université : vaste fraude découverte aux Etats-Unis

Blanchiment d’argent, pots-de-vin…les inculpés en ont pour leur compte après avoir empoché quelque 25 millions de dollars. Les procureurs fédéraux américains ont inculpé mardi près de 50 personnes impliquées dans une fraude lors de laquelle de riches familles auraient payé pour que leurs enfants soient admis dans des universités d’élite

Boston, mercredi 13 mars 2019 ((rezonodwes.com))– Pour les autorités américaines, il s’agit de « la plus grande fraude à l’admission universitaire jamais poursuivie », a déclaré le procureur fédéral du Massachusetts, Andrew Lelling, lors d’une conférence de presse à Boston, affirmant que les accusés avaient collaboré pour envoyer des étudiants dans des universités d’élite en échange de pots-de-vin.

Cette fraude, qui a débuté en 2011, a rapporté un total de 25 millions de dollars de pots-de-vin, a-t-il précisé, ajoutant que les inculpés comprenaient trois organisateurs de la fraude, 33 parents, neuf entraîneurs, deux administrateurs des examens SAT et ACT, un surveillant de ces examens et l’administrateur d’une université.

Les noms des actrices hollywoodiennes Lori Loughlin et Felicity Huffman, d’hommes d’affaires fortunés et d’un avocat figurent dans la liste des accusés fournie par le bureau du procureur Lelling à Boston.

Loughlin, qui joue le rôle de tante Becky dans « Full House« , fait face à une conspiration criminelle visant à commettre une fraude postale et une fraude relative à des services honnêtes. Son mari, Giannulli, a été accusé du même délit.

Selon un document de 204 pages posté par le bureau du procureur fédéral du Massachusetts, une société nommée Edge College and Career Network aurait aidé les parents à offrir des pots-de-vin aux administrateurs ou aux entraîneurs sportifs scolaires, afin de faciliter l’entrée de leurs enfants dans des universités prestigieuses, dont Yale, Georgetown, Stanford, l’Université du Texas, l’Université de Californie du Sud (USC) et l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA).

Les documents indiquent que le complot a été mené de trois manières : l’aide à la triche aux examens ACT et SAT en échange de pots-de-vin, la désignation de candidats étudiants dépourvus des aptitudes athlétiques exigées et le blanchiment d’argent par une tierce partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :