Etats-Unis : « J’ai été violée par un officier supérieur quand j’étais à US Air Force » confia une sénatrice

La sénatrice Martha McSally, la première femme américaine à piloter un avion chasseur en situation de combat, déclare avoir été violée par un officier supérieur pendant son service dans l’armée de l’air américaine

Washington, jeudi 7 mars 2019 ((rezonodwes.com))– « J’ai gardé le silence pendant de nombreuses années, mais plus tard dans ma carrière, alors que l’armée était aux prises avec les scandales et ses réponses totalement inadéquates, j’ai ressenti le besoin que certaines personnes sachent que moi aussi je suis une survivante« , a déclaré la Congresswoman Martha McSally, au cours d’une audience du Sénat américain à propos des agressions sexuelles dans les forces armées du pays.

Elle a ajouté en disant « comme de nombreuses victimes, je pense que le système me viole à nouveau« , toutefois la parlementaire a pris le soin de ne pas identifier son agresseur.

McSally a annoncé qu’à cause de son désespoir et malgré ses 18 ans de service , elle s’est « presque séparée de US Air Force« .

D’autre part, en janvier dernier, Joni Ernst, une autre sénatrice républicaine, a révélé qu’elle avait également été violée pendant ses années d’études à l’Iowa State University.

Notons que Martha McSally a été nommée sénatrice de l’Arizona pour terminer le mandat du sénateur-défunt John McCain.

Une pensée sur “Etats-Unis : « J’ai été violée par un officier supérieur quand j’étais à US Air Force » confia une sénatrice

  • 8 mars 2019 à 12:02
    Permalink

    Mouvman « MeToo » fe anpil kk chat nan lari. Men gen yon pwoblem, medya yo kom toujou, yo chwazi ki dosye pou yo fe plis Bri ak li. Si Medya Yo pa nan Fake News se pou y al cheche tizonnen Senatez la pou yo konn idantite Agrese a. Se Allah, anpil nan nou pa Egare. Apre Bill Cosby, R Kelly nan Cho.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.