“Religieuses abusées, l’autre scandale de l’Église” un documentaire à découvrir sur Arte TV et la Une

2
85

Des religieuses tombées enceintes pour des prêtres sont forcées d’avorter, confessent des religieuses à 2 journalistes-enquêteurs.

A propos de cette cette enquête exclusive à diffuser également ce mercredi 6 mars sur La Une, le jour des Cendres, Vatican News écrit : « Un documentaire diffusé ce mardi soir sur la chaîne franco-allemande Arte, et intitulé “Religieuses abusées, l’autre scandale de l’Église” suscite une prise de conscience sur l’ampleur des phénomènes d’abus dont de nombreuses religieuses ont été ou sont victimes à travers le monde ».

Mardi 5 mars 2019 ((rezonodwes.com))–L’église catholique a fréquemment été pointée du doigt pour des scandales d’abus sexuels sur mineurs. Aujourd’hui, Questions à La Une se penche sur une autre facette de celle-ci. Pour la première fois, des Sœurs, Mères supérieures, prêtres et même violeurs brisent l’omerta pour témoigner de ces abus sexuels systémiques.

Au terme d’une investigation mondiale qui a duré plus de deux ans, des victimes, leurs mères supérieures, des prêtres, et même des proches du Pape François, révèlent l’autre scandale sexuel de l’Eglise catholique.

Marie-Pierre Raimbault et Eric Quintin ont mené l’enquête

Un secret bien gardé…

Dans le monde entier, des hommes d’églises abusent sexuellement de religieuses placées sous leur autorité. Lorsqu’elles se retrouvent enceintes, ces religieuses sont forcées d’avorter voire même expulsées de leur communauté.

La haute justice du Vatican a constamment protégé ces prêtres abuseurs et cela fait maintenant plus d’une vingtaine d’années que des Sœurs dénoncent ces actes, en vain.

Vatican News : Colère, tristesse et indignation face aux abus sexuels sur des religieuses

Dans un communiqué diffusé à la suite de la diffusion de plusieurs extraits de «ce reportage terrible et dramatique sur les abus sexuels dont des religieuses ont été victimes de la part de religieux ou de prêtres diocésains», la Conférence des évêques de France s’associe à la Conférence des Religieux et Religieuses de France (Corref) dans «sa profonde indignation, sa tristesse et sa colère». «C’est d’abord vers les religieuses et religieux, victimes de ces abus, que la CEF tourne ses pensées et ses prières. Tous les évêques de France veulent leur apporter leur soutien.»

Malgré les rapports transmis au Saint Siège par ces lanceuses d’alerte, trois papes se sont succédés sans jamais mettre un terme à l’esclavage sexuel des femmes consacrées…

Découvrez cette enquête exclusive ce mardi soir sur la chaîne franco-allemande Arte et le mercredi 6 mars à 20h20 sur La Une.

2 COMMENTS

  1. La question que j’aimerais à poser pourquoi c’est maintenant qu’elles veulent se plaindre, les prêtres et certains religieux ils sont des bandits légaux ils font tous qu’ils veulent et c’est inacceptable, on ne peut pas évoluer dans ce sphère ces violeurs devraient être punis par la loi, ils sont partout même dans mon pays Haïti ces hommes violent les enfants et les fidèles de cette église ont une confiance aveugle dans ces hommes là. Je crois qu’il est temps d’avilir et de porter plainte devant la justice pour ces criminels là.

    • Absolument, il est plus que temps que ces pédés pédophiles violeurs, compplices de toutes les abominations qui se sont déroulées sous le soleil depuis 2000 ans, en ce compris l’esclavage et la colonisation qui continue, aient le juste salaire de leur fourberie et leur cruauté. Et comme d’hab, les plus pires là dedans sont nos propres « frères ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.