Négociations sur les ressources minières d’Haïti : Des explications sont exigées au pouvoir en place!

2
250

Haïti-Droits-Humains-Note de Presse ‘’ JUSTICE ET SOLIDARITÉ-JS’’ exige des explications au pouvoir en place concernant des allégations faisant croire que le conseiller à la sécurité de Donald Trump et le chancelier haïtien, en date du 14 et 15 de ce mois de février, négocient les ressources minières se trouvant à l’île de la tortue et du Môle st-Nicolas au profit d’une compagnie minière Américaine du nom de « VCS mining ».

Vendredi 22 février 2019 ((rezonodwes.com))– L’organisation JUSTICE ET SOLIDARITÉ-JS faisant la promotion et la Défense des droits humains en Haïti, prend en considération les déclarations et dénonciations faites par les deux anciens présidents de l’assemblée nationale et l’actuel sénateur de la République respectivement Desras Simon Dieuseul et Youri Latortue sur les ondes des médias de la capitale, les jeudi et vendredi 14 et 15 février l’année en cours; ont dénoncé la rencontre suspecte du Ministre des Affaires Étrangères haïtien Edmond Bocchit avec le conseiller à la sécurité du président américain John Bolton qui serait à l’origine de la vente des ressources minières d’Haïti se trouvant notamment à l’île de la tortue et au Môle St-Nicolas dans le Nord-ouest du pays sans le respect des normes légales en la matière.

L’organisation tient à rappeler qu’aujourd’hui, indéniable soit-il qu’Haïti ne compte que sur ses ressources minières pour sortir de ce gouffre, refaire la santé de son économie et créer des conditions de vie dignes pour ses nationaux vivant bien avant l’occupation américaine, la misère la plus abjecte.

Le sénateur de l’Artibonite qui intervenait à chaud, a clairement fait savoir que le Gouvernement Américain aurait profité de la volonté aveugle, égoïste du Président Jovenel Moïse à garder le pouvoir pour ces trois dernières années avec le support américain malgré les menaces de plus de 4 millions d’habitants réclamant sa démission sans en être expert en la matière, négocie une bagatelle via son ministre Bocchit une somme estimant à 500 millions de dollars US sur trois ans contre ses économies minières véritables évaluant à 190 milliards de dollars US sur 25 ans.

L’organisation rappelle que ces informations sont aussi rapportées et confirmées sans faille par le journaliste indépendant, libre Rony Delva Toussaint. L’organisation défendant les droits sociaux, économiques et culturels et le pacte relatif aux droits civils et politiques, JUSTICE ET SOLIDARITÉ-JS ne saurait ne pas accorder une importance de toute urgence à ces informations, attirant du même coup l’attention de ces 12,5 millions d’haïtiens et particulièrement les 3 millions qui sont en situation d’insécurité aiguë, aux membres du Gouvernement que le pays entier vit une situation difficile sur le plan économique et financier ainsi que l’inégalité et l’injustice sociale sont les abonnés présent aux quartes coins du pays; tout cela est la conséquence de la mauvaise gestion et l’organisation de l’Etat, la corruption et les occupations ont fait passer la terre haïtienne ‘’ de la perle des Antilles à la risée du monde’’ disons une carte marquée, une bête noire à abattre.

Pourquoi, le pouvoir en place est-il dans l’obligation célère d’apporter des explications précises sur ces dites transactions relevant de la souveraineté et la sécurité nationale.

Toutefois, elle profite de l’occasion pour rappeler aux décideurs encore au poste, à savoir que l’obligation est faite à tout État indistinctement qui désire accéder à ses ressources minières haïtiennes doit pouvoir se conformer aux normes constitutionnelles et dans les formes prescrites par la loi, notamment la fameuse procédure en triple en droit international, nous citons: – la négociation -la signature -La ratification sans laquelle aucun État n’aura droit de fouler le sol haïtien dans l’objectif d’exploitation minière sous menace d’expulsion. Somme toute, l’organisation invite toutes les couches de la vie nationale: les organisations de la société civile, les partis politiques, les églises, les vaudouisants, les patriotes et tout cela que la cause nationale intéresse à rester les yeux grands ouverts pour défendre la chère patrie haïtienne toujours en situation d’extrême pauvreté et toujours exploitée.

Les responsables de la JS, invitent aussi les co-dépositaires de la souveraineté nationale pour une fois, à faire preuve de patriotisme, de se mettre à côté de la nation endolorie afin de pouvoir défendre la première République noire indépendante du monde souvent trahi par ses fils dégénérés.

Pour authentification.-

Me Ebens EXANTUS, Av-spéc dft.
DCI Directeur Exécutif

2 COMMENTS

  1. Tiens tiens.. ,ces 5 mercenaires SEAL seraient il de meche avec cette affaire miniere ? Tant de dossiers a elucider dans ce pays ou la democratie regne d’apres les normes de l’oncle Sam, tant que meme un president-voleur ne peut etre ejecte de son siege. Et dire que nous avons la liberte de la presse….LOL. On realise finalement que la presse n’a que les tripotages a rediger. Le gouvernement ne leur demande jamais l’heure qu’il est …. surtout quand il s’agit de vendre l’ile…piece by piece.

  2. Gouvènman Moise-Ceant-Bochit (boulchit) se yon gouvènman sousou pannan, yon gouvènman tyoul, restavèk peyi kolon enperyalis yo. Nou gen yon bann kolonize, esklav alatèt peyi a. Se nan sa nou pran la a wi.

    Jisteman, ak salopri sa yo nan tèt peyi d Ayiti, fòk nou menm pèp Ayisyen an toujou rete trè vijilan pou malandren sa yo pa vann peyi a ak tout sak ladann pou po patat. Se ti enterè pèsonèl yo sèlman yo wè.

    Pèp Ayisyen an dwe pran desten yo nan pwòp men yo paske se nou menm pèp la ki atizan pwòp emansipasyon nou.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.