Céant égrène 9 propositions pour tenter de freiner la mobilisation anti-Jovenel

0
91

Une toute première. Le service de presse de la Primature a rendu public le texte de l’adresse à la nation du premier-ministre, minutes avant son intervention longuement retardée de plus de deux heures. Au début, ce texte s’apparentait à un tract quand il nous est parvenu. Trop beau pour être vrai… Par contre, le discours de M. Céant n’est venu avec aucune nouveauté. Des promesses, des redites, des redondances et des réalisations à long terme…à l’analyse en profondeur des 9 propositions soulevées

un billet spécial de la rédaction

Dimanche, 17 février 2019 ((rezonodwes.com))–Le premier-ministre Jean Henry Céant en venant avec toutes ces propositions, devait en profiter pour annoncer la réduction de son gouvernement en fusionnant certains ministères « jugés inutiles et inefficaces« . Certains d’entre eux n’existent que de nom.

Avec les vagues de manifestations qui ont sévi dans le pays depuis plusieurs jours et le silence observé par les ministres comme s’ils cessaient d’exister, on les voit mal, comme le souhaite le PM, de « venir donner plus de précisions sur les nouvelles mesures adoptées« . D’autant plus, ces mesures ne sont que des redites. Des souhaits formulés lors de l’énoncé de sa déclaration de politique générale à l’instar des « feuilles de route » de l’ex-PM Jack Guy Lafontant souhaitant voir les Tèt kalé régner sur Haïti pour 30 ans au minimum.

Quelles sont bien donc les 9 fameuses décisions arrêtées par le gouvernement et où découleront les 200 000 emplois promis ?

Premyè desizyon : Koupe bidjè Laprimati de 30% pandan n ap sigjere Laprezidans ak Palman an fè menmjan an.

Quel organe sera-t-il chargé de surveiller à l’application de cette mesure ? Le Premier-ministre suggère à la présidence d’en faire autant. Qu’en sait-il du budget de la caravane ? Des kits scolaires ? De la grosse caisse noire pour les « autres interventions » ?

Retire tout privilej ki pa nesesè nan men gran fonksyonè Leta yo (Tankou frè gaz, kat telefòn, vwayaj initil aletranje, kantite konsiltan sou dosye yo…).

Voyage inutile ! C’est grave pour M. Céant de répéter qu’il a cautionné dans le passé des « voyages inutiles » d’un ministre à l’étranger. Serait-ce le propre des ministres d’aller faire du tourisme à l’étranger au frais de la princesse en guenilles ?

Rekonsidere zafè Dezyèm Rezidans lan.

Encore un projet à long terme, surtout que la 50ème législature touche à sa fin. Rien ne dit que cette proposition verra le jour en mars prochain. Comment le saurions-nous si une telle mesure rentrait en vigueur quand le ministère des Finances n’ouvre pas ses archives à la presse.

Ekonomi sa yo ap pèmèt pa egzanp nou ranfòse pouvwa jidisyè a nan ba li plis mwayen pou fasilite aboutisman pwosè Petwokaribe a.

Un autre rêve à faire dormir debout annoncé samedi soir par le PM Jean Henry Céant qui a cautionné de brusques changements à la Cour de Cassation alors que tout trottinait au départ.

Dezyèm desizyon nou kwè k ap pèmèt Leta jwenn plis kòb pou bay plis sèvis : nou mande prese-prese Kou Siperyè Dèkont pou fè Odit tout antrepriz otonòm Leta yo, yon mannyè pou nou chèche tout kòb Leta ki detounen, sa ki ap ede nou bay popilasyon an bonjan sèvis, an menm tan nap voye je sou ministè titèl yo.

Projet à long terme avec la certitude qu’il ne verra pas de sitôt le jour. Le rapport partial de Petro Caribe devrait être révélé suffisant pour commencer déjà à collecter ces montants.

Twazyèm desizyon Tout done estatistik yo montre aklè peyi a pèdi anviwon 60 milya goud chak ane sou fwontyè ak Ladwann nan zafè kontrebann. Prese-prese, nou pral travay ak zanmi nan kominote Entènasyonal la, Sektè prive a, ak Lapolis mete ak Responsab Ladwann yo pou nou wè kouman anvan ane sa fini nou ka rive rantre mwatye nan kòb sa. E lajan sa, nou pral gade kouman nap kapab mete l nan pwodiksyon nasyonal, nan bay sibvansayon nan angrè pou peyizan, kredi ak moun kap fè biznis, sa ki se yonn nan mwayen nou genyen pou rive bese dola a.

Projet à long terme avec des détails superflus. Le PM en déclarant que quelque 60 milliards de gourdes sont considérés comme un manque à gagner pour l;’Etat, va-t-il procéder à l’arrestation des présumés coupables identifiés ?

Katriyèm desizyon : Mwen antann mwen ak Prezidan an pou nou kraze tout monopòl, pou nou pwoteje moun kap travay nan pwodiksyon nasyonal la, gwo tankou piti (tankou moun kap pwodui ze, patat, diri elatriye). Nan sans sa, prese-prese, mwen pral gen yon rankont ak moun ki gen gwo biznis nan peyi a men ki nan pwodiksyon nasyonal pou wè ki gwo desizyon nou kapab pran ansanm pou kreye plis djòb pou bese dola, elatriye …

Cette proposition fait-elle partie des 200 000 jobs annoncés par le ministre Lapin, 24 heures avant cette adresse à la Nation ? Encore une action du futur conjugué au présent.

Senkyèm desizyon : Mwen antann mwen ak Prezidan an pou rankontre tout moun ki se pwopriyetè faktori yo pou diskite avek yo e pou gade nan ki sans nap kapab fè yon efò anplis pou nou manyen salè minimòm pou ouvriye ak ouvriyèz yo jwenn yon alemye.

En une soirée, le premier-ministre pense pouvoir offrir aux marginalisés tout ce dont ils n’ont cessé de réclamer depuis 2 ans…

Sizyèm desizyon (N ap kontinye aji sou dosye Petwo Karibe a) : Depi lè m rive kòm Premye Minis, mwen ranmase premye rapò Palman te pibliye yo. Mwen te apiye ak tout fòs mwen Kou Siperyè Dèkont ki fenk soti yon lòt rapò sou dosye Petwo Karibe a. Koulye a, pou nou al pi vit, e pou pemet peyi a rive jwenn lajan ki pedi nan Petwo Karibe a, m ap anonse :

  • Nominasyon prese prese yon nouvo Direktè UCREF, yon nouvo Direkte ULCC

Ces nominations sont annoncées depuis des semaines, et finalement elles seront bientôt effectives mais qui seront ces nouveaux choisis ? Sur quelle base ? Leur mission ? Auront-ils toute la latitude de revenir sur des décisions antérieures. En un tour de passe-passe, la justice haïtienne est devenue crédible aux yeux de tous.

Setyèm desizyon : Nou pral mete kanpe e rann fonksyonèl tout bon vre Konsèy Administrasyon ki nan tèt òganis otonòm leta yo, pou anpeche yon Direktè koupe rache jan lide l dil. Fòk gen moun serye ki soti nan sosyete sivil la ki vin ranfòse Konsèy Administrasyon sila yo nan founi je gade.

Pourquoi venir maintenant avec ce point quand le PM se fait toujours passer pour des « responsables« . Un projet à long terme n’ayant rien à voir avec les solutions rapides à apporter à cette grave crise.

Yutyèm  desizyon : Nou pral chita ak patnè entènasyonal yo, ak BRH, APB, konpayi asirans yo pou refè FDI pou li ka tounen yon Bank Devlòpman pou finanse relans ekonomik lan. Pou bay jènn aksè ak kredi.

FDI, un nom qui dit beaucoup. Ce n’est pas demain la veille, cette chasse gardée de la présidence connaîtra un changement en profondeur. « Réfè FDI« , un gros mot prompt à provoquer un malaise chez le président Jovenel Moise qui a eu à envoyer l’ancien directeur au lendemain de sa prestation de serment en février 2017. Il en sait trop…

Nevyèm desizyon : Annatandan tout mezi sa yo kòmanse bay rezilta, nou gentan etabli yon pwogram dirèk ansanm ak  pwodiktè lokal yo, enpòtatè yo ak patnè entènasyonal yo pou nou kase pri pwodwi premyè nesesite yo.

Une redite et nous nous abstenons de commenter cette énième décision.

Pour des mesures économiques d’urgence annoncées, pour un pays placé en « état d’urgence« , toutes ces propositions sont pour la galerie. En conclusion, nous ajouterons à la place du Premier-ministre, une dixième décision, celle qui devrait être constituée le menu de son intervention : l’aide humanitaire d’urgence. Car en dépit de tout ce qu’a déclaré M. Céant, pour essayer de convaincre les haïtiens et les contraindre à rentrer à la maison, ce qui est plus que normal, mais rien ne fera oublier que notre pays est le plus corrompu de la région et que ses dirigeants n’inspirent aucune confiance.

Reste à envoyer d’abord des signaux qui nous feront rester sans mots, en commençant par les arrestations, sans distinction aucune, de tous les indexés dans la dilapidation des 4 milliards et plus de fonds de Petro Caribe, puis nous dirons qu’il valait la peine d’écouter parler le PM pendant presqu’une demi-heure, un samedi soir. En serait-il capable ? En a-t-il tous les moyens de sa politique ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.