7 février 2019 – 33 ans plus tard : le pays fait face à des vagues de manifestations

0
197

Avant 7 février 1986, Haïti était le seul PMA (Pays Moins Avancé) de l’Amérique avec 80% d’analphabètes. 7 février 2019, l’un des pays les plus pauvres et corrompus de l’Amérique.
Un mort confirmé au Cap-Haïtien, 1 mort à Mirebalais, plusieurs blessés par balle et des voitures incendiées, tel un bilan partial de cette journée mouvementée du 7 février 2019

Port-au-Prince, jeudi 7 février 2019 ((rezonodwes.com))–On annonce pour jeudi, avant la tombée de la nuit, une intervention des autorités dans une adresse à la nation, alors que la situation est extrêmement préoccupante partout à travers le pays.

Frustrés par les nombreuses promesses insolites faites par le président Jovenel Moise, depuis son accession au pouvoir le 7 février 2017, des centaines de milliers d’ haïtiens mécontents ont gagné les rues jeudi pour exiger sa démission et en plus l’arrestation des indexés dans la dilapidation de fonds de Petro Caribe.

Tôt, dès les premières heures de la journée, plusieurs artères de la région métropolitaine ont été barricadées et peu d’activités ont été observées à Port-au-Prince, au Cap-Haïtien, Cayes, Saint-Marc, Jérémie, Jacmel, Miragoane, Mirebalais…

Le 7 février 2019 qui devait être un « jour du souvenir » célébrant la fin de la dynastie rétrograde des Duvalier ayant placé le pays sur la route de la faillite et de la pauvreté extrême, 33 ans plus tard, est marqué par des manifestations émaillées de violences occasionnant de pertes en vies humaines et d’incendie de véhicules et de certaines entreprises commerciales.

Si le 7 février 1986, les haïtiens ont pu franchir aisément les périmètres du Palais National, 33 ans plus tard, cette zone (stérile) est interdite d’accès aux manifestants. Des forces spécialisées, avec leur camion à eau acidulée n’entendent pas se laisser faire et ont pris des dispositions pour assurer la protection de cette zone, symbole du pouvoir fort en Haïti.

La situation du pays qui n’était pas des plus reluisantes, au lendemain du 7 février 1986, avec l’accession de 3 gouvernements militaires au pouvoir, 3 coups d’Etat orchestrés par des militaires et l’arrivée de plusieurs gouvernements de doublure, a été aggravée en 2018, une année marquée par une forte dépréciation de la gourde et la crise de l’électricité résultant de la pénurie d’essence. Haïti qui s’est tristement distingué comme l’un des pays les plus corrompus de la Caraïbe, n’a envoyé aucun signal d’un début de combat contre la corruption et l’impunité.

La gestion du pays par le régime Tèt kalé 2, en 2018, est marquée par de graves difficultés politiques, économiques et sociales, exacerbées par des manifestations de rue contre la corruption et l’impunité, notamment le fameux dossier Petro Caribe révélant des prêts faramineux accordés à Jovenel Moise pour les besoins de ses institutions privées dont Agritrans, une firme n’existant que de nom.

« Jovenel Moise est l’obstacle numéro un au procès Petrocaribe; le président n’a ni légitimité ni pouvoir pour faire quoi que ce soit. Personne ne croit en la parole du président et de son gouvernement. Le dernier exemple est l’état d’urgence économique, c’est quelque chose de ridicule « , a déclaré mercredi André Michel, de l’opposition démocratique, chef lors d’une conférence de presse. Celui-ci était remarqué jeudi au milieu d’une foule de manifestants longeant la route de Delmas vers Pétion-ville.

Au Cap-Haïtien, un riverain contacté au téléphone par Rezo Nòdwès a confirmé 1 mort par balles et au moins 5 personnes grièvement blessés. « On n’a jamais vu auparavant autant de monde dans les rues du Cap-Haïtien » a confié le Capois faisant état de la situation au niveau de Barrière-Bouteille.

Les dirigeants en décrétant l’année 2019 d’année électorale et qui par la suite, déclarent mercredi dernier que le pays entre en « état d’urgence économique« , ne pourront probablement plus maintenant parler d’élections en 2019 car, à travers cet acte posé, la priorité des priorités aurait primé.

Trente-trois (33) ans plus tard, quel avenir pour Haïti ? Sommes-nous encore au tout début d’une aventure dont le destin n’a pas prévu de fin ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.