Primature : lettre ouverte de Richardson Séraphin au Secrétaire Général Hugues Joseph

1
80

Lettre ouverte à Hugues Joseph, Secrétaire Général de la Primature

Mardi 5 février 2019 ((rezonodwes.com))– Suite à votre tentative d’assassinat sur ma personne et sur ma famille, en date du 16 octobre dernier, où vous m’aviez incessamment ciblé sur les réseaux sociaux, en me faisant passer pour signataire d’un quelconque « couvre feu », j’avais décidé d’observer, sur demande de ma famille et quelques amis proches, un peu de recul.

Je veux, par la présente, exposer certains points au grand public en guise de clarification :

1- Mon statut de fonctionnaire à la Primature me confère automatiquement des droits et des privilèges comme tous directeurs de services ce, suivant les prescrits des articles 149 ; 153 ; 154 ; 160 ; 160-1 ; 160-2 ; 161 ; 162 ; 163 du décret portant révision du statut général de la fonction publique. Alors, vos multiples tentatives pour me les priver, sous prétexte de ma « mise à disposition », constituent une violation flagrante de mes Droits.

2- Le fait d’influencer une « décision administrative » afin d’obtenir, par esprit revanchard et politicien, ma « mise à disposition » constitue une violation de l’article 105 du décret du 22 juillet 2005 stipulant que « la mise à disposition ne peut avoir lieu…. *qu’avec l’accord du fonctionnaire concerné. Ce qui, malheureusement, n’avait pas été fait. *

3- Les actes d’intimations et de persécutions sont les conséquences politiques de mon refus catégorique de participer à une campagne de déstabilisation du gouvernement CEANT sur les réseaux sociaux que vous m’aviez proposée en échange d’un véhicule de service pour ma campagne électorale ainsi que des avantages spéciaux, suite à l’installation du Premier ministre, ce, en vue de conserver votre poste de Secrétaire Général au niveau de la Primature car, à l’époque, la situation de votre boss Wilson Laleau au Palais, n’était pas rassurante. L’histoire retiendra mon honnêteté et mon refus de ne pas y prendre part à votre acte cybercriminalité.

4- Pour formaliser vos actes d’intimidations et de persécutions, vous continuez à me faire suivre à travers les rues par des véhicules de la primature. Je me garde des plaques d’immatriculations pour le moment (foton de couleur blanche, Mini bus de couleur grise et Land cruiser de couleur noire). Ce qui, témoigne de l’expression de vos manœuvres banditisme en vue de m’intimider ou de me faire la proie de ce pays où la vie des gens n’ont aucune valeur aux yeux des méchants.

5- Les menaces de rues exercées pour livrer le véhicule qui est à ma disposition comme directeur de service, est loin d’être un contrôle administratif, mais plutôt, un moyen de me faire identifier comme proie facile comme je l’ai mentionné ci-dessus, une façon de me mettre en insécurité. Monsieur le Secrétaire Général, n’existent-ils pas des véhicules de la Primature que vous connaissez qui sont bien rangés dans certains parkings et garages connus de la capitale ?
Le seul crime que j’ai commis jusqu’à présent, c’est ma volonté manifeste d’aider à faire fonctionner l’administration publique de mon pays. Là où vous contentez seulement à amasser et à faire fructifier votre porte monnaie. Il est clair que nos motivations et nos idéaux sont à l’antipode, Mr le Secrétaire Général !

6- Votre excès de zèle n’est qu’une façon à mes yeux de conserver votre poste de Secrétaire Général en l’absence de votre protégé Wilson Laleau, d’une part, et de me mettre en situation politique peu confortable, d’autre part, vu l’accord tacite passé avec mon concurrent au niveau du cabinet du Premier ministre pour les élections législatives à venir.

7- Vos manipulations en me demandant toujours d’envoyer des notes pour obtenir des augmentations de frais à chaque gratification afin de profiter de mon passage au poste de directeur de communication, en vue de bénéficier certaines avantages, grâce à vous et grâce aux mépris de vos conseils, je peux m’enorgueillir d’avoir quitté momentanément la Primature par la grande porte. Je vous invite déjà à réfléchir sur votre nouvelle destination, prison ? Qui sait ! L’histoire s’en occupera et retiendra vos actes malhonnêtes sur ma personne.

Loin d’être parfait, j’ai choisi le chiffre sept(7) pour clarifier mes septs(7) péchés capitaux.
Je crois avoir tout dit !

Richardson SERAPHIN

1 COMMENT

  1. T’inquiete. Ce fils de pute de Joseph finira dans le couloir de la honte et en Taule, car je vous le dis et vous le redis: Il n’est qu’une question de temps pour que les truands Tet Kale soient poursuivis pour crime contre l’humanite. Les chefs de Cassation de Jovenel, leur prison mi ouverte, ne servira a rien. Ce monde finira peut etre a Guantanamo! Vous allez voir. Ces gens sont des asssassins et ont decime une partie de la population soient par leurs associations aux commandes d’armes de guerre ou simplement leur corruption insoutenable. Ils finiront TOUS EN PRISON OU 20 PIEDS SOUS TERRE.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.