Seconde investiture : Maduro jure de défendre la souveraineté du Venezuela

3
304

En présence de plusieurs chefs d’état, notamment Evo Morales (Bolivie), Diaz Canel (Cuba), Daniel Ortega (Nicaragua), Nicolas Maduro a promis de défendre l’indépendance et la souveraineté de son pays

Jeudi 10 janvier 2019 ((rezonodwes.com))– Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a prêté serment, jeudi, pour un second mandat de six ans à la tête d’un pays rongé par une crise profonde, diplomatiquement isolé et économiquement défaillant.

Sa nouvelle investiture, qui n’a pas été réalisée devant le parlement, seule institution aux mains de l’opposition, est en effet considérée comme illégitime par une partie de la communauté internationale.

« Je jure, au nom du peuple vénézuélien (…) je jure sur ma vie », a déclaré M. Maduro qui a reçu l’écharpe présidentielle des mains du président du Tribunal suprême de justice (TSJ), affilié au régime, lors d’une cérémonie à Caracas.

« Rien, ni personne ne nous ravira le rêve bolivarien », a martelé Maduro dans son discours, tout en réaffirmant sa détermination de continuer à défendre l’indépendance et la souveraineté de sa patrie.

L’Organisation des États américains (OEA), lors d’une session extraordinaire tenue jeudi sur la situation dans le pays sud-américain, a déclaré illégitime le second mandat de Maduro. Un vote qui a trouvé l’appui du gouvernement haïtien qui achetait son pétrole du Venezuela au prix préférentiel à travers l’Accord de Petro Caribe.

3 COMMENTS

  1. Dans notre pays la situation est différente. Les « partis d’opposition » avaient participé aux élections. Ils ont legitimé la banane pourrie. Et par la suite, ces mêmes « partis politiques » allaient accepter le financement Kle Kou, Divisyon ak Koud Djol. De l’autre coté, d’autres Vlen sont en train de faire de Gros Sous dans les « commissions présidentielles » ou « états généraux sectoriels. » Des rapports pour la Poubelle.

    Comme sous l’administration Préval (li te ouvè vann Petro Caribe nan siyen akò Blakawout, li mèt pousuiv wout li Angranjan), d’autres Vlen sont en pourparlers avec le PM en vue de déboucher sur une formule de « consensus », separe pòs. Yo Pwal jwenn yon lòt Jagon pou sosyete Tèt Anba a. Pour le moment, la bande de Jean Charles Moise reste en dehors des « négociations ».

    Au contraire, l’organisation ne fait qu’applaudir l’avénement de la banane pourrie… Il ne s’agit pas d’un Manigat ou Jacques Stephen Alexis. L’organisation a pris acte du rejet du Venezuela par le gouvernement haitien. Le gouvernement du Venezuela n’a jamais pris fait et cause pour le peuple haitien dans sa lutte, « Kote Kòb Petro Caribe a. » Marché de Dupes.

    Ensuite, la banane pourrie n’est pas en odeur de sainteté, lap Krab kò l. Li fè koulèv. Il cherche la bonne grace du grand patron.

  2. J’ai rien n’a dire, parce que Jovenel n’a pas de coeur, nous ne reconnaissons pas Jovenel a la tête du pays, celà fait longtemps, quand il parle ça ne veut dire rien.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.