Union-NJ: l’haïtiano-américaine, Délisfort, prête serment comme 1ère femme noire Maire de cette Municipalité

4
60


« Les mots ne peuvent exprimer la profondeur de ma gratitude pour tout votre amour, votre soutien et vos encouragements«  Michele Delisfort, Maire de Union Township-New Jersey (Etats-Unis).
Premier maire haïtiano-américain de Union Township dans l’Etat de New Jersey, dans une salle pleine à craquer, a été assermentée le jour du Nouvel An, une date qui coïncide avec l’Indépendance d’Haïti, pays où ses parents sont originaires. Guy et Suzette Delisfort, avaient immigré d’Haïti et avaient établi leur cabinet médical à Newark, avant de «choisir la municipalité de Union comme la communauté idéale pour élever leurs enfants».

Union-New Jersey, mercredi 2 janvier 2019 ((rezonodwes.com))–La municipalité de cette ville d’environ 60,000 habitants qui fut une fois classée par Forbes Magazine en 70ème position des endroits où il fait beau de vivre aux USA, est depuis le 1er janvier 2019, dirigée par une descendante haïtienne.

«C’est une évidence qu’aucun d’entre nous n’accède à une fonction élective sans les sacrifices et le soutien des autres», a déclaré Michele Delisfort, après avoir adressé ses vifs remerciements à sa famille en particulier et ses collègues, en général.

Mme Delisfort a ajouté et nous citons : »J’aimerais donc dédier ce moment à ceux dont les sacrifices et le soutien m’ont permis de comparaître devant vous aujourd’hui en tant que première femme noire et premier maire haïtiano-américain du grand canton de l’Union. »

La mairesse Delisfort a révélé que ses parents, Guy et Suzette Delisfort, avaient immigré d’Haïti et avaient établi leur cabinet médical à Newark, avant de «choisir le canton de Union comme la communauté idéale pour élever leurs enfants».

Pour sa part, le mari de Delisfort, George qui n’a pas caché son enthousiasme, a affirmé qu’il est « est fier de Michele parce que c’est sa passion de toujours » et a fait remarquer que sa femme haitiano-américaine est « une fille de la ville natale redonnant à sa communauté. »

À ses collègues, membres du comité, membres du personnel de la Municipalité, propriétaires-exploitants du comté, représentants de l’État, Delisfort qui prône une parfaite collaboration durant son mandat de 4 ans, a en outre affirmé que «leur sage conseil sera toujours apprécié».

Signalons que tous les 18 mai de chaque année, le bicolore haïtien flotte sur la façade principale de l’immeuble de la Municipalité de Union Township, ville fondée en 1808.

4 COMMENTS

  1. Heureusement que nous avons des personnes vaillantes, eclairees et capables telles Michele Delisfort pour nous detourner des singes qui nous dirigent en Haiti. Dieu merci il y encore des modeles comme Delisfort. Bravo ma grande! Il est plus que clair que l’avenir d’Haiti est sa diaspora car ce pays connait 30 ans de deliquescence ou les dirigeants se sont preoccupes que d’une seule chose: Voler, piller, remplir leur poche. Les enfants d’haiti ages entr 0 et 45 ans sont illetres pour la plupart et ont connu pendant pres de 10 ans un modele tel Michel Martelly, un voleur de ciment chanteur grivois devenu president! Heureusement que nous avons nos freres et soeurs a l’exterieur pour representer ce qui reste de notre dignite de peuple.

  2. Je suis très heureux d’apprendre qu’une compatriote hatiano-Américaine est devenue la première femme noire, mairesse d’une municipalité dans l’Etat de New-Jersey.
    C’est un message fort pour la diaspora haïtienne à travers le monde lorsqu’un de ses membres occupe une place importante dans une administration publique américaine. C’est bien dommage que les dirigeants haïtiens ne comprennent pas la valeur et la force de sa diaspora qui excelle dans plusieurs domaines. Au lieu de faire appel à des retraités haïtiens vivant en terre étrangère pour venir les aider à redresser le pays, les acteurs politiques font tout pour les décourager à participer aux débats politiques. Les pseudos démocrates sans légitimité populaire qui envahissent les médias de la capitale ont peur des gens de la diaspora. Ils ont besoin d’un espace désordonné et désorganisé pour continuer de bafouer les gens au chomage dans les bidonvilles afin d’attwonder leurs ambitions politiques.

    J’ai toujours dit dans mes écrits qu’Haiti a tout ce qu’il faut pour réussir, mais c’est l’absence de dialogue, de compréhension mutuelle, du respect des principes démocratiques qui empêchent le pays de profiter de ses cadres professionnels vivant à l’etranger.
    Le jour où les acteurs politiques en Haïti comprennent la force de leur diaspora et ils décident d’adopter des mesures visant à faciliter leur intégration; notre cher pays connaîtra un nouveau départ avec une stabilité durable pour encourager la production agricole et le renforcement de l’ecomomie nationale. Du coup, les conditions socio-économiques de nos compatriotes des quartiers populaires vont s’améliorer drastiquement. Bravo pour la réussite de la mairesse Madame Delisfort de la municipalité de Union qui a fait le choix d’une femme extraordinaire issue de la communauté haïtienne de New Jersey.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.