Kesner Pharel dénonce le nouveau projet de budget de Moïse-Céant

Les conclusions du PDG du groupe Croissance ne sont pas tendres pour le projet de loi de finances 2018-2019

Port-au-Prince, lundi 17 décembre 2018 ((rezonodwes.com))– L’analyse du budget déposé au parlement par le ministre de l’Économie et des Finances, Ronald Décembre, a permis au PDG du groupe Croissance, l’économiste Kesner Pharel de conclure que ce sont les plus pauvres qui vont
le plus contribuer aux recettes de l’état.

En effet, le montant des impôts indirects, qui pénalisent les moins fortunés, est beaucoup plus élevé que celui des impôts directs, prélevés selon les moyens du contribuable.

Le gouvernement prévoit de collecter en impôts indirects, plus de 70 milliards de gourdes, tandis que les impôts directs devraient atteindre seulement 26 milliards de gourdes.

Pharel désapprouve la répartition des enveloppes budgétaires, surtout le fait que les recettes puisées dans les poches de la population vont être surtout orientées vers les dépenses courantes, au détriment des investissements, pouvant atteindre positivement la population et permettre au pays de bénéficier d’un taux de croissance appréciable.

Dans ce budget, les ressources domestiques diminuent, l’aide diminue et la dette va augmenter de 41% par rapport à l’ancienne version du budget, s’est lamenté l’économiste, qui,  tout en continuant de plaider en faveur d’« un budget de rupture », a indiqué avoir fait le triste constant que le pays s’appauvrit de plus en plus,.

2 pensées sur “Kesner Pharel dénonce le nouveau projet de budget de Moïse-Céant

  • 18 décembre 2018 à 6:38
    Permalink

    Kesyon a tout ekonomis nan peyi d Ayiti ak dyaspora a! Se ki Doktrin/Filozofi Ekonomik ki ann aplikasyon ann Ayiti?

    Répondre
    • 18 décembre 2018 à 4:58
      Permalink

      Mwen pa kwe ke gen you moun sou la tè ki gen repons keksyon sa. Men, mwe ka eseye reponn ou : Se yon ekonomi mandian. Bidje peyi a baze sou reset mandisite. Gen lajan dwog ki alimante bank yo, ki donk 2 sa yo mete ansamm yo fe Ekonomi Mandian.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.