Le gouvernement dominicain refuse de signer le pacte mondial pour la migration

0
66

Santo-Domingo, vendredi 7 décembre 2018 ((rezonodwes.com))– La République dominicaine a annoncé qu’elle ne signera pas le pacte mondial pour la migration des Nations unies lors de la conférence internationale devant se tenir au Maroc les 10 et 11 décembre prochains.

Les dirigeants dominicains rejoignent ainsi ceux des pays tels que les États-Unis, Israël, Autriche ou Hongrie.

En outre, le gouvernement dominicain a révélé au cours d’une rencontre avec la presse qu’il n’assistera pas à la conférence au cours de laquelle le pacte sera approuvé et adopté

En annonçant la décision du président dominicain, Danilo Medina,  le conseiller juridique du pouvoir exécutif, Flavio Darío Espinal a déclaré que le pacte avait « des dispositions contraires à l’intérêt national ».

Plusieurs secteurs, y compris la quasi-totalité de l’opposition, des chefs d’entreprise et des législateurs du Parti de la libération dominicaine (PLD), au pouvoir, ont demandé au gouvernement de ne pas signer l’accord, arguant qu’il violait la souveraineté nationale.

Lors de la conférence de presse, M. Espinal a concédé que l’accord contient « d’innombrables dispositions bien perçues par le gouvernement dominicain et la grande majorité des gouvernements du monde entier, mais inclut également des dispositions « contraires à l’intérêt national ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.