Haïti – Insécurité : Les États-Unis autorisent le départ de leur personnel non-essentiel

La représentation américaine demande de reconsidérer les voyages en Haïti en raison de crimes et de troubles civils

Jeudi 29 novembre 2018 ((rezonodwes.com))– L’ambassade américaine à Port-au-Prince a annoncé jeudi que le gouvernement des États-Unis a autorisé le départ volontaire de membres de leur personnel non-essentiel et de leurs familles, en raison des manifestations sporadiques et imprévisibles à Port-au-Prince.




Le gouvernement américain demande en ce sens à ses nationaux de reconsidérer les voyages en Haïti en raison de crimes et de troubles civils.

« Il y a actuellement des manifestations imprévisibles et sporadiques à Port-au-Prince et ailleurs en Haïti. Les manifestations, les blocages avec des pneus enflammés sont fréquents et imprévisibles. Les crimes violents, tels que les vols à main armée, sont courants. La police locale peut ne pas disposer des ressources nécessaires pour réagir efficacement aux incidents criminels graves, et les interventions d’urgence, notamment les services d’ambulance, sont limitées, voire inexistantes », a déclaré le gouvernement américain dans une note publiée sur le site Travel.State.Gov.

Ajoutant que les voyageurs sont parfois pris pour cibles, suivis et violemment attaqués et volés peu après avoir quitté l’aéroport international de Port-au-Prince, le gouvernement des États-Unis a exigé de son personnel l’utilisation de moyens de transport officiels à destination et en provenance de l’aéroport. Elle a pris des mesures pour détecter la surveillance et décourager les attaques criminelles pendant ces transports.




« Le gouvernement américain a une capacité limitée à fournir des services d’urgence aux citoyens américains dans certaines régions d’Haïti.  L’ambassade décourage son personnel de marcher dans la plupart des quartiers. L’ambassade interdit à son personnel de visiter les établissements après la tombée de la nuit sans parking sécurisé sur place; d’utiliser tout type de transport en commun ou de taxi; de visiter des banques et utiliser des guichets automatiques; de conduire à l’extérieur de Port-au-Prince la nuit; de voyager entre 1h00 et 5h00 .; et de visiter certaines parties de la ville à tout moment sans autorisation préalable et sans mesures de sécurité spéciales », a également indiqué le gouvernement américain.

3 pensées sur “Haïti – Insécurité : Les États-Unis autorisent le départ de leur personnel non-essentiel

  • 29 novembre 2018 à 4:05
    Permalink

    Pour une fois, on a un ambassadeur dont la mochete fait concurrence meme aux politiciens haitiens , notemment l’animal Lambert!

    Répondre
  • 29 novembre 2018 à 4:53
    Permalink

    Incohérente, l’ambassade américaine avec cette ambassadrice à la con, aussi vilaine que Lambert, dont la fonction diplomatique ressemble un peu au cas Lambert au sénat! Puisqu’elle-même appuie les actuels dirigeants voyous corrompus, ce qui n’est pas de son droit, et elle ose nous dire que le pays est devenu plus dangereux avec ces mêmes dirigeants qui ne servent à rien.

    Répondre
    • 30 novembre 2018 à 11:32
      Permalink

      Sincèrement Monsieur je trouve déplacer votre commentaire, car la décision prise par les USA devrait plutôt nous amener à une réflexion sur l’avenir du pays qui dépend entièrement de l’extérieur. Or les commis ces derniers temps, et,qui semblent ne pas finir relèvent de notre incapacité à se parler pour tenter de résoudre nos problèmes et aussi celle à s’autodiriger.Essayons une fois de balayer devant notre porte parce que , ce qui se passe actuellement est très rétrograde.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :