Pour Lambert, le Sénat est le gardien de la démocratie et le défenseur de l’Etat de droit

1
443

Le Sénat de la République, dont la cuvée actuelle, très improductive, s’est surtout illustrée dans le vote de résolutions pro-Guy Philippe et anti-Petro (clandestine), affirme « procéder aujourd’hui à une analyse objective et sereine de la crise » paralysant le pays depuis juillet




Port-au-Prince, vendredi 23 novembre 2018 ((rezonodwes.com))–Après un long entretien entre les 3 pouvoirs ayant finalement conduit mercredi le président Jovenel Moise à s’adresser à la Nation pour quelque 5 minutes, c’est au tour du sénateur Joseph Lambert, accusé d’avoir « sacrifié le rapport PetroCaribe« , de faire ressortir le rôle du sénat comme « gardien de la démocratie et de défenseur de l’Etat de droit« .

M. Lambert, dans un communiqué publié jeudi par le bureau du sénat et portant sa signature, a déclaré « prendre note des revendications de l’opposition politique exigeant » a-t-il-précisé, « en bout de piste la démission du président élu« .

Joseph Lambert a effleuré le brûlant sujet d’actualité KotKòbPetroCaribe-a, une des principales revendications des manifestants, qui continuent de soulever des doutes sur l’éventualité de démarrage réel d’un tel processus, et s’est borné à rappeler aux membres de l’opposition que « la légitimité électorale et populaire demeure une règle infrangible de la démocratie« .




Par ailleurs, le sénateur Lambert, allié du pouvoir tèt kalé, dit « exhorter le chef de l’Etat et le gouvernement à poursuivre et à élargir le dialogue social et politique« . Le président de l’Assemblée Nationale qui, en outre, a laissé pourrir dans ses tiroirs plusieurs dizaines de propositions ou de projets de loi, a sollicité de l’Exécutif « une écoute attentive et compatissante des populations souffrantes« .

« Des dispositions pertinentes doivent être annoncées et effectivement mises en branle pour combattre les fléaux de la corruption et la contrebande » a recommandé l’homme fort du Sud-Est qui fait l’objet de dénonciation de délit de trafic d’influence pour bénéficier d’un emprunt auprès du FDI (Fonds de développement Industriel). Lambert a été aussi accusé par un de ses collègues d’utilisation abusive de fonds alloués au sénat pour la location d’une deuxième résidence à Port-au-Prince.

1 COMMENT

  1. Sepandan, pou Pep Ayisyen an, tou 2 chanm yo, sena ak depite, se sa nou menm Ayisyen, rekonet kom K LANBE!!!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.