US-Elections : Problèmes techniques enregistrés et des intempéries se mêlent de la partie

1
263

Si on n’a pas remarqué une affluence de votants en ligne à New Jersey, par contre à New York, en Pennsylvanie, Tennessee, Caroline du Sud… plusieurs problèmes techniques allant de coupure électrique, de la vétusté des machines à l’insuffisance de bulletins de vote, sont enregistrés mardi matin aux premières heures de l’ouverture des scrutins du 6 novembre 2018, très cruciaux pour le chef de la Maison-Blanche




Washington, mardi 6 novembre 2018 ((rezonodwes.com))–Mardi 6 novembre 2018, c’est le jour « J » attendu des élections à mi-mandat de la présidence de Donald Trump. Tôt, de nombreux américains, plus de 150 millions, à travers les 50 Etats, se sont rendus aux urnes, la plupart bravant les intempéries, les longues files d’attente, des pannes de courant ou encore, l’ouverture tardive de bureau de vote.

.
Ces élections cruciales revêtent un caractère tout particulier. Des rapports d’ingérence ont été signalé dans certains Etats dont la Géorgie, ont dénoncé des médias locaux. Même sans manipulation intentionnelle, communément appelée magouy en Haïti, des difficultés techniques peuvent entraîner des erreurs de calcul ou empêcher les personnes de voter.
.
Une grande partie des Etats-Unis a été frappée mardi par des averses, ce qui pourrait réduire le taux de participation électorale, particulièrement chez les démocrates qui n’ont pas cessé de passer des appel-robot pour encourager leurs partisans à prendre le chemin des urnes.
.
New York
.



A Brooklyn, les agents fédéraux ont eu du mal mardi matin à déverrouiller un site de vote, ce qui par la suite, a occasionné un grand retard, a rapporté la chaîne PIC 11. Bloomberg TV a indiqué que « des lecteurs de bulletins de vote ont échoué, forçant des milliers de potentiels électeurs à quitter les bureaux de vote plutôt que d’attendre ».
.
Rhode Island

Certains bureaux ont entamé tardivement leurs opérations de vote à cause de problèmes techniques enregistrés ou de l’arrivée tardive des membres du bureau.
.
Pennsylvanie
.
A Pittsburgh, un juge d’un bureau de vote a eu une urgence médicale et n’était pas en mesure d’ouvrir la porte et allumer les machines de vote, selon le journal Pittsburgh Post-Gazette. L’équipement nécessaire au démarrage des machines à voter, n’était pas non plus sur place et à 9:15, plus de 2 heures après le début du scrutin, les n’étaient toujours pas en service.
.
Tennesse
.
Dans un bureau de vote à Knoxville, les électeurs qui se sont présentés, ont été obligés de voter sur des bulletins de vote papier, le lieu ayant subi une panne de courant mardi matin et son générateur défaillant également, selon CNN.
.
Caroline du Sud
.
Le directeur des élections du comté de Richland a déclaré à CNN qu’il voyait de plus en plus de problèmes d’étalonnage pour les vieilles machines à voter, ce qui signifie qu’un mauvais candidat avait été sélectionné accidentellement.
.
Lorsque les machines à voter ne fonctionnent pas correctement, les électeurs peuvent déposer des bulletins de vote papier au bureau de vote. Ceux-ci seront compilés plus tard dans la journée.
.
Arizona
.
Selon USA Today, un site de vote a été fermé la veille du jour des élections dans une ville à l’extérieur de Phoenix, en Arizona. Le problème a finalement été résolu et le site a été ouvert un peu tard dans la journée.
.



Caroline du Nord
.
Le bureau des élections de l’État de Caroline du Nord a fait sortir un communiqué expliquant que, dans certains lieux de vote, le taux d’humidité élevé posait un problème pour les lecteurs automatique.
.
Texas
.
Encore, selon CNN, l’un des bureaux d’Arlington, au Texas, a manqué suffisamment de bulletins de vote pour pallier les problèmes techniques de machines.
.
Dans un cas ou dans l’autre, aucun électeur n’attendra jusqu’à mercredi pour connaître le nom des gagnants. Des discours de « concession » aux chroniques de défaite annoncée aux discours de vainqueur, l’Amérique passera toute une soirée à n’enregistrer que ces moments attendus depuis presque deux ans.
,
La surprise viendra-t-elle du côté de la Floride qui a déjà entamé les décomptes n’apportant jusqu’à présent aucun démenti aux divers sondages effectués. Andrew Gillum deviendra-t-il le premier Gouverneur afro-américain de la Floride. Une question dont le suspens sera bientôt levé avant la tombée de la nuit.

1 COMMENT

  1. il ne deviendra pas le premier Gouverneur afro-américain de la Floride pour deux (2) raisons. Et je l’avais souligné bien avant les élections. 1) Le suspens concernant ses démêlés avec la Justice. En ce sens, son adversaire avait bien joué. Et même le président ne manquait pas de faire la même chose en parlant de lui. 2. Il n’y a aucun doute, tous les votants de Bill Nelson n’ont pas voté pour le maire de Tallahassee. Les effets de la propagande du candidat adverse sur les potentiels votants de son rival. Et enfin, au niveau de senat, l’ancien gouverneur est sur le point d’envoyer à la retraire un vieux routier. A peu près 50 ans de service au niveau local et fédéral. Encore les effets de la propagande adverse.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.