Savann Pistach : Les policiers chassés de leur domicile par les gangs armés

0
5

Personæ non gratæ dans leur propre quartier, des infortunés policiers de la capitale haïtienne ont été chassés de leur domicile par les hommes de Ti Je

Port-au-Prince, mardi 23 octobre 2018 ((rezonodwes.com))– Voulant régner sans partage sur un territoire déjà acquis, des puissants membres de gangs armés ont fait le grand ménage dans le quartier de Savann Pistach en interdisant à des agents policiers de résider dans la zone.




Cette guerre entre gangs et policiers a entraîné des dommages collatéraux. Entre le 22 et le 23 octobre, on a recensé la mort de deux personnes. Le cadavre d’une de ces personnes, un fiancé d’une policière, gît toujours sur la chaussée, car les autorités ne peuvent pas, jusqu’à présent, pénétrer dans ce quartier.

« Dans la nuit de dimanche à lundi, on se croyait en pleine guerre en Irak », s’est lamenté un riverain.

Cette situation a obligé la PNH à déclencher une opération menée par des agents du commissariat de Port-au-Prince et de la brigade d’intervention motorisée (BIM).





De plus, deux agents appartenant à la brigade d’intervention (BI) du commissariat de Port-au-Prince ont été atteints par des projectiles mardi et ont été transportés dans un centre hospitalier pour recevoir des soins appropriés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.