Convention contre la Corruption : Des experts de l’OEA en visite de pré-évaluation en Haïti

0
563

Ces experts ont eu des échanges d’une part avec des représentants de la société civile sur différentes questions, telles que les systèmes de recrutement des agents publics, les systèmes de passation des marchés publics, de protection des dénonciateurs et des témoins




Jeudi 18 octobre 2018 ((rezonodwes.com))– Une délégation mixte de l’Organisation des États Américains (OEA) composée d’experts du Panama, de l’Argentine et de deux (2) membres du secrétariat technique, était de passage à Port-au-Prince, la semaine dernière, du 9 au 11 octobre 2018, dans le cadre de l’évaluation de la mise en œuvre de la Convention Interaméricaine Contre la Corruption par Haïti, a appris Rezo Nòdwès.

Au cours de cette visite dite in situ, ces experts ont eu des échanges d’une part avec des représentants de la société civile sur différentes questions, telles que les systèmes de recrutement des agents publics, les systèmes de passation des marchés publics, de protection des dénonciateurs et des témoins et ce, conformément aux dispositions du point 13 du document élaboré par l’OEA sur la Méthodologie à suivre pour réaliser les visites in situ.

De l’autre, ils ont également rencontré les représentants des institutions publiques concernées par la mise en œuvre des dispositions de la Convention interaméricaine contre la corruption sélectionnées pour le 5e cycle d’examen.




Ces institutions sont les suivantes : l’Office de Management des Ressources Humaines (OMRH), la Commission Nationale des Marchés Publics (CNMP), l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC), la direction générale du Budget et l’Administration Générale des Douanes (AGD).

Il est important de rappeler que le pays a déjà été évalué en 2014 dans le cadre du Mécanisme de Suivi de la Mise en Œuvre de la Convention Interaméricaine Contre la Corruption (MESICIC).

Le rapport du MESICIC, qui date du 12 septembre 2014, comporte de nombreuses recommandations visant notamment le renforcement des cinq (5) Organes de contrôle examinés : le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA), la Commission Nationale des Marchés Publics (CNMP), l’Inspection Générale des Finances (IGF) et l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC).




Ce rapport est disponible à l’adresse suivante: <http://www.oas.org/…/dlc/mes…/docs/mesicic4_final_hti_en.pdf>.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.