Près d’un demi-million d’euros pour l’installation de lampadaires solaires dans 4 communes

1
3
????????????????????????????????????

Gressier, Léogâne, Grand Goâve et Petit Goâve bénéficient de 415 000 Euros pour l’extension et à l’harmonisation du parc de lampadaires photovoltaïques à partir d’un cofinancement de l’Agence Française de Développement (AFD), de la CACEM, de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), du Fonds de coopération régionale (FCR), de la CMRP et de la Collectivité territoriale de Martinique




Samedi 29 septembre 2018 ((rezonodwes.com))– Une convention opérationnelle relative à l’extension et à l’harmonisation du parc de lampadaires photovoltaïques dans la Région des Palmes, a été signée, vendredi à l’Ambassade de France, par M. Jean Samson LIMONGY, maire de Petit Goâve et président de la Communauté des Municipalités de la Région des Palmes (CMRP), Mme Catherine GRANEL, représentante du président de la Communauté d’Agglomération du Centre de la Martinique (CACEM) M. Athanase Jeanne-Rose et responsable de la coopération décentralisée, et M. Marc CHARRET, représentant d’Electriciens sans Frontières (ESF). Cette signature a été organisée en présence de l’Ambassadeur de France en Haïti, M. José GOMEZ et M. Cheikh DIA, adjoint à l’Agence Française de Développement (AFD) en Haïti.

Né d’un dialogue instauré au lendemain du séisme de 2010, entre les élus du Centre de la Martinique et les élus des quatre communes susmentionnées, ce projet est le fruit d’une volonté commune de mettre en place une coopération décentralisée pérenne et de renforcer les capacités des collectivités locales concernées, notamment grâce à la mobilisation de l’expertise régionale issue des Antilles françaises.

La signature de cette convention va ainsi permettre le lancement officiel des travaux d’extension et d’harmonisation du parc de lampadaires photovoltaïques dans les communes de Gressier, Léogâne, Grand Goâve et Petit Goâve. L’accord prévoit également l’organisation de formations au bénéfice des techniciens de l’ensemble des communes partenaires, afin de leur permettre d’assurer la maintenance des installations électriques solaires.




Davantage d’échanges entre les personnels communaux et la société civile permettront en outre de sensibiliser l’ensemble des acteurs à l’importance des énergies vertes et à favoriser l’intégration de ces principes de développement durable dans les politiques publiques et les projets du territoire.

Cette convention, d’un montant total de 415 000 Euros, fait l’objet d’un cofinancement de l’Agence Française de Développement (AFD), de la CACEM, de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), du Fonds de coopération régionale (FCR), de la CMRP et de la Collectivité territoriale de Martinique.

L’instrument financier mobilisé par l’AFD pour ce projet est la Facilité de Financement des Collectivités françaises (FICOL). Ce mode financement, le premier du genre en Haïti, servira de base aux prochains dossiers en cours d’instruction, comme l’a mentionné le représentant de l’AFD.




L’Ambassadeur de France, M. José GOMEZ, a salué la signature de cette convention qui illustre, à son échelle, l’engagement de la France en matière de développement durable grâce à l’utilisation des énergies renouvelables. Ce projet témoigne, a-t-il indiqué, de la volonté de mobiliser l’expertise française au service d’Haïti, en particulier dans le cadre d’une coopération régionale renforcée. Il a félicité également les acteurs de cet accord, qui ont su construire un partenariat durable et bénéfique au processus de décentralisation.

1 COMMENT

  1. 500.000 euros ou 700000 dollars, comme don à un pays! C’est honteux! Honteux qu’une communauté d’États, en l’occurrence l’UE, par ailleurs si rioche, se permette de donner une somme aussi dérisoire à un État! Et dire que la France doit 21 000 000 000 de dollars au pays! 500000 euros, c’est ce qu’un multimillionnaire même pas milliardaire peut donner à un bon serviteur pour lui permettre d’ouvrir sa petite affaire à lui et de s’affranchir de son poste au service de ce millionnaire, après un certain temps de loyal service. Mais les nègres haitiens qui gouvernent, les jovenel et consorts, sont plats, eux qui ont volé les 3,8 milliards (3 800 000 000) de dollars de petrocaribe, qu’ils acceptent n’importe quoi!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.