Haïti-Diplomatie : Le Consulat de Dajabon, un « bureau de luxe » n’offrant aucun service aux expatriés

3
79

Tout ce qu’ils font de mieux, c’est de prendre du bon air, commente un journaliste dominicain. Le constat est sans appel, à en croire un reportage de ce journaliste révélant que « le consulat haïtien dans cette ville est apparemment un bureau de luxe vu que les employés de ce corps consulaire ne travaillent pas« 




Dajabon, dimanche 2 septembre 2018 ((rezonodwes.com))–Dans le panier des bureaux de luxe de service national qui seraient d’une complète inutilité, on retrouve également le ministère des haitiens vivant à l’étranger. A cette liste, la presse dominicaine a ajouté le consulat haïtien de Dajabon qui ne défend presque plus les intérêts de ses concitoyens habitant ce territoire voisin.

Selon le journaliste dominicain Elvin Carrasco, décrivant la ville de Dajabon comme un asile d’aliénés, à cause de l’invasion de ce lieu par plusieurs personnes avec déficience mentale, en particulier des haitiens, « les employés du Consulat, bien souvent, ne répondent pas aux appels des expatriés quand ils se retrouvent dans des situations difficiles et inconfortables, ils laisssent sans défense leurs compatriotes« .

« Nous avons pu promener nos caméras et avons pu observer des groupes d’infortunés haitiens vivant des situations intenables, dont la plupart dorment à la belle étoile, dans les parcs publics où ils font leurs besoins physiologiques« , a noté le journaliste Carrasco, dressant un sombre tableau de la réalité haïtienne à Dajabon sous l’indifférence du personnel du consulat.





Rezo Nòdwès a vainement essayé de contacter le consulat haïtien de Dajabon pour avoir sa version des faits surtout quand le reporter dominicain a conclu son papier en révélant qu grand jour que « le bureau du consulat haïtien de Dajabon est un bureau de fantaisie, un lieu de luxe et que le plus grand travail accompli par son personnel est (estar bajo aire) de respirer le bon air« .

3 COMMENTS

  1.  » le bureau du consulat haïtien de Dajabon est un bureau de fantaisie, un lieu de luxe et que le plus grand travail accompli par son personnel est (estar bajo aire) de respirer le bon air » .

    On peut étendre cela aux ministres, au président, au premier ministre et aux parlementaires: Tous ou presque, des profiteurs qui prennent du bon temps en se faisant grassement payer. C’est ça être au pouvoir en Haïti.

  2. Se sa map di toutan wi nou pap jan’m kapab jwen’n yon Prezidan tankou franswa divalye ankò vre paske mwen tap bay ban’n valpa sa yo legen pou yo pa okipe sa divalye voye yo regle a pou’w ta tande sak tap rive yo men se byen domaj ke nou pa gen oken’n moun d valè nan peyi a ki kapab kraze zo ban’n sangwen avèk sangwèn sa yo ki swadizan ki se reprezantan peyi a nan lòt tèritwa men kounye a men’m moun kap touye pwòp sè nou avèk frè nou yo san fwa ni lwa yo men se yo men’m ankò pou ban’n mal pou trennen sa yo ap fè repòtaj sou yo paske yap mal travay men jiskilè ke nap gen moun konpetan nan peyi sa pou se pa lajan peyi a ke ban’n pa vo pa itil sa yo ap gaspye pou grenmèsi se pou prezidan jovnèl moyiz retire ban’n malpwòpte sa yo ki pa itil konpatriyòt yo anyen an ranplase yo pa moun konpetan epi ba yo yon iltimatòm fè yo konnen ke si yo pa regle sa pou yo regle pou konpatriyòt yo ke men sa kap tan’n yo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.