Brésil-Corruption: « Que Lula reste en prison » maintient une autre décision de la Cour Suprême

1
3
The former president of Brazil, Luiz Inácio Lula da Silva, participates in a demonstration in the city of Recife, in the State of Pernambuco, in the northeast of Brazil, on August 24, 2017 (Photo by Diego Herculano/NurPhoto)

L’ex-président Lula ne serait pas prêt d’assister ni en 2022, ni en 2026 à un match du Brésil dans le cadre d’un tournoi de la Coupe du Monde de football, car la Cour Suprême a rejeté une nouvelle fois mercredi, toute possibilité pour l’ancien président d’aller respirer de l’air frais dans la nature. Le PT ne désarme pas, il n’est que d’attendre le 15 août prochain, en attendant une grève de la faim en perspective pour le mois de juillet




Sa Paulo, mercredi 4 juillet 2018 ((rezonodwes.com))–Le juge Alexandre de Moraes aurait déclaré sur le site d’information 24 Horas, lu par Rezo Nòdwès, que rien ne justifiait les allégations de la défense de Lula.

Ainsi donc, la Cour suprême du Brésil a refusé la libération anticipée de l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva, qui purge une peine de 12 ans de prison pour corruption.

L’ex-président a été condamné à neuf ans et demi de prison l’été dernier pour avoir prétendument accepté un appartement de luxe d’une entreprise de construction en échange de faveurs politiques, une accusation qu’il a cependant toujours nié.

Il a vu par la suite sa peine s’alourdir quand une cour d’appel a entériné le verdict en janvier dernier et a augmenté la sentence de Lula da Silva à 12 ans et un mois. Il s’est constitué prisonnier, après de nombreuses tergiversations, trois mois plus tard dans la ville de Curitiba.




Par ailleurs, la grève de la faim, à laquelle Lula pourra participer, débutera ce mois de juillet et avec le soutien du Parti des travailleurs ou PT.

Le PT a publié un communiqué disant qu' »après des défaites consécutives auprès de Cour Suprême et prouvant clairement que le président du tribunal, Carmen Lucia, ne fixera aucune audience demandant la révision de son emprisonnement … 11 militants de mouvements sociaux liés au PT commenceront une grève de la faim faisant appel à la liberté de l’ancien président Lula … L’acte extrême fait partie d’une série de mesures que le PT va promouvoir pour tenter de renverser l’emprisonnement de Lula. Le parti présentera une pétition signée aux hautes cours le 15 août. « 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.