Brésil-Hausse du prix de carburant: Des camionneurs grévistes veulent faire tomber le gouvernement

0
24

Selon José da Fonseca Lopes, le président de l’Association des transporteurs brésiliens, la majorité des camionneurs brésiliens en grève voudraient retourner à leurs activités coutumières, cependant, avance-t-il, ils sont empêchés par un groupe qui veut renverser le gouvernement dépendamment des avancées dans les négociations. Dimanche dernier, le président Temer a annoncé qu’il va revoir à la baisse le prix du gallon du diesel pour satisfaire des revendications





Rio de Janeiro, mardi 29 mai 2018 ((rezonodwes.com))–« Ce n’est plus le camionneur qui fait la grève, il y a un groupe de réactionnaires très fort qui s’emparent partout des camions, ce sont des gens qui veulent renverser le gouvernement, je n’ai rien à faire avec eux, nos camionneurs autonomes non plus, mais eux ils sont utilisés pour atteindre cet objetif « , a déclaré le syndicaliste José da Fonseca Lopes. Ses propos ont été recueillis par le journal O Globo.

Tous les camionneurs brésiliens sont en grève depuis le lundi 21 mai et les barrages routiers devenus fréquents, n’ont pas diminué ces dernières heures, malgré le fait que dimanche 27 mai, le gouvernement de Michel Temer ait annoncé des mesures pour réduire le prix du diesel afin de satisfaire les revendications des associations syndicales de transport en commun.

Pour le syndicaliste Lopes, ces mesures «ont en partie réglé le problème d’une catégorie de chauffeurs, mais par contre, il y a encore 30% de camionneurs qui ne veulent pas quitter le chemin de mobilisation, ce qui est très complexe également en raison de la grande superficie du pays« .




Pour sa part, le chef du Secrétariat du gouvernement, Carlos Marun, a affirmé que le service de renseignement de l’exécutif a pu faire ressortir l’éventualité d’infiltration par des personnes ayant des intérêts politiques dans le mouvement des camionneurs.

A noter que malgré les récentes tentatives du gouvernement pour contrôler la situation, les paralysies des routes continuent lundi au Brésil, et selon le dernier rapport publié par la police routière dans l’après-midi du 28 mai, il y avait 594 barrages routiers dans 25 états du pays et dans le district fédéral de Brasília.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.