République Dominicaine: Des « inconnus » ont incendié des maisons habitées par des familles haïtiennes à Los Montes

Selon un journal dominicain en ligne, ces maisons auraient été incendiées en représailles du meurtre d’un dominicain par un haïtien. Celui-ci a failli être lynché par une foule en fureur




Santo Domingo, vendredi 4 mai 2018 ((rezonodwes.com))–C’est dans une localité appelée Los Montes où se concentre une petite communauté haïtienne que cet événement s’est déroulé dans la nuit de mercredi à jeudi, soit moins de 24 heures après le meurtre d’un habitant de la région.

Selon le journal Listin Diario, des inconnus ont mis le feu à des maisons, sans en préciser le nombre, dans lesquelles vivaient des familles haïtiennes au sein de la communauté de Los Montes, en signe de représailles pour le meurtre du dominicain Zoilo Antonio Veras Brito. Il avait 55 ans.

La victime, attaquée à l’arme blanche, aurait été tuée après une dispute engagée avec un groupe haïtiens. Actuellement, a appris Rezo Nòdwès, la police dominicaine garde en détention le citoyen haïtien Markeny Prédestin (Maicol) qui serait le principal suspect dans cette affaire.




Signalons qu’après le meurtre qui a lieu en milieu de semaine, une foule a essayé de lyncher Maicol, qui a été sauvé de justesse par un policier. Quant à l’incendie déclaré des maisons, nous ignorons s’il a fait des victimes. Toutefois, les dominicains avaient prévenu « qu’ils ne toléreraient pas la présence d’haïtiens dans la région« .


Une pensée sur “République Dominicaine: Des « inconnus » ont incendié des maisons habitées par des familles haïtiennes à Los Montes

  • 5 mai 2018 à 12:20
    Permalink

    Rezon prensipal ki fè Ayisyen ap pase mizè konsa a ann Ayiti ak nan peyi etranje se paske “dirijan” nou yo se yon bann manfouben, voryen, malpwòp ak sanwont ki pa pran pèp Ayisyen pou moun. Se la sous mank respè lòt peyi fas a nou. Se nou menm pèp Ayisyen ki pou ranmase karaktè nou, pran kouraj nou ak 2 bra, twouse manch nou pou goumen pou ranvèse bann “dirijan” sagwen yo, epi chanje peyi a radikalman. Lè sa a, nou pap bezwen kite peyi nou pou al pran imilyasyon lòt kote. E si nou deside al nan yon lòt peyi, se kote kap akeyi nou san pwoblèm.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.