Incendie – Un leader paysan fustige Jovenel Moise pour ses accusations contre l`opposition

Il estime que le chef de l`état ne peut pas continuer à se comporter comme le seul maître du pays et ignorer ceux qui expriment de justes revendications 

Hinche, dimanche 25 février 2018 ((rezonodwes.com))– Le leader historique des paysans de Papaye, dans le Plateau Central, Jean-Baptiste Chavannes, trouve extrêmement grave, léger et irresponsable qu`un président de la République indexe publiquement, même en termes voilés, les leaders de l`opposition dans l`incendie des marchés alors qu`aucune enquête n`a encore déterminé des coupables.




Pour Chavannes, ancien candidat à la présidence, incendier un marché qui abrite les marchandises de plusieurs centaines de petits commerçants est un acte criminel devant être sévèrement puni.

Il estime que le président ne doit pas se contenter de colporter des rumeurs, mais doit s`adresser à la justice s`il détient des preuves que le marché en fer, ce patrimoine historique, a été incendié par l`opposition, qui en ce moment exprime des revendications justes.

Rappelons que des l`annonce de l`incendie du marché en fer, plusieurs personnalités du pouvoir Tet Kale, à la fois sur Internet et dans les médias, ont pointé du doigt l`opposition, principalement le sénateur Antonio « Don Kato » Cheramy.




Sur son char musical, au cours du carnaval, l`ex président Michel Martelly n`a pas raté l`occasion pour acculer les membres de l`opposition en déclarant qu`ils ne font que brûler des marchés au lieu d`aider le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.