Le professeur D’Meza lance un appel à la rébellion en Haïti !

3
148

Bad timing ! Le carnaval n’est pas négociable pour l’ haïtien qui ne s’est même pas rendu compte que l’Exécutif qui l’invite à la danse, s’associe vendredi dernier avec Joseph Lambert du Législatif, pour lui faire payer seul, demain la dette de Petro Caribe sans avoir à demander des comptes à Wilson Laleau, Laurent Lamothe, Jean Max Bellerive, Jovenel Moise…




Port-au-Prince, jeudi 8 février 2018 ((rezonodwes.com)).–« On ne peut pas tolérer la banalisation de l’Etat » s’est exclamé le professeur universitaire Auguste D’Méza qui opinait mercredi après-midi sur l’importance de la date du 7 février 1986.

M. D’Méza qui confrontait les idées avec un proche partisan modéré du pouvoir tèt kalé, qui participait à l’émission « Intersection » du mercredi 7 février 2018, a affirmé « qu’il ne saurait y avoir de consensus et que cela se révèle impossible avec des gens qui ont volé $3 milliards« . Ainsi, en ce sens, lance-t-il un appel à la rébellion dans ce pays.

« Le gouvernement fait partie du sh…hole« , a lancé Auguste D’Meza s’empressant d’ajouter que le peuple haïtien, tout comme lui, sont très fiers de leur pays. Toutefois, il a fustigé les agissements du président Jovenel Moise qui aurait oublié la définition ou le vrai sens du 7 février avec, souligne-t-il, l’exposition de la pauvreté d’Haïti au Champ-de-Mars. D’Meza a fait allusion aux camions et engins lourds que le chef de l’Etat dit confier pour des travaux de la caravane.




Une livraison qui serait arrivée à point nommé alors que tout Port-au-Prince est borné aux quatre points cardinaux par des tas d’immondices dégageant des odeurs nauséabondes, à moins de 48 heures du signal de départ du Carnaval national 2018.

Commentant sur le prochain défilé carnavalesque à Port-au-Prince, le professeur a fait remarquer que Jovenel Moise ne finira pas de plaire à son « maître » Michel Martelly qui fait de lui un président de doublure. « A cause du bannissement de Sweet Micky, tout le gouvernement a boycotté le carnaval de Jacmel » a-t-il dénoncé, ajoutant « n’était-ce pas une certaine crainte pour Youri Latortue, le carnaval des Gonaives allait connaître le même sort« .




Le carnaval est une activité municipale, a martelé Auguste D’Meza regrettant l’incapacité de la mairie de Port-au-Prince à faire primer les intérêts de sa commune sur la chose politique, jusqu’à tolérer la présence de Martelly sur le parcours du carnaval dimanche prochain, après tout ce qu’il a fait aux Cayes et Gelée, en 2017 et tout récemment à Henfrasa et au studio de Radio Caraïbes.

3 COMMENTS

  1. Nou rejwenn gen diferan moun kap fè apèl a Pèp la swa a soulèvman ou rebelyon. Moun gen dwa lanse slogan ak modòd. Sepandan, Pèp la pa pral bouje konsa ankò. Yo fè ase eksperyans sila yo. Nonsèlman yo pa janm jwenn anyen men se yo ki toujou sòti viktim. Se toujou enterè zòt ki sòti anlè/anwo enterè pa yo.

    Mwen predi (ou pwopoze menm) pwochen soulèvman an dwe prepare, planifye ak òganize sistematikman/pasyamman men de fason akselere apati enterè fondamantal otonòm mas popilè yo, an patikilye travayè yo sou direksyon demokratik pwoletarya a.

    Annik fè apèl a soulèvman oubyen rebelyon nonsèlman ideyalis men li iresponsab tou paske klas dominan reyasksyonè yo ak enperyalis yo pral rekipere l rapidman puiske pap gen yon altènativ solid pou ankadre l. Pap gen pou fòs reyèl pou mete klas reyaksyonè yo ak peyi kolon enperyalis yo an dewout.

    Ositou, fòk nou pran tan pou òganize yon fòs santripetal/santral de frap solid ki kapab oryante ak pran chaj rapidman de mouvman de mas la.

  2. D’meza se pa yon nom haïtiens se gout nou ki met division nan peyi à al fout nan peyi nou. Kité moun anpè merde .bann manipulateur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.